Roland Garros - News

Chassé par Murray, Monfort s'explique

  • Article
  •  
  • 06 Juin 2016
Chassé par Murray, Monfort s'explique

La finale de Roland-Garros entre Novak Djokovic et Andy Murray a accouché d'une scène pas banale dimanche dans les travées du court central. Alors qu'il était en tribunes à hauteur du box réservé aux proches d'Andy Murray, le journaliste de France Télévisions Nelson Monfort a déclenché l'ire de l'Ecossais, qui pourtant avait alors le match en main.

"Il y a eu un petit malentendu, dixit l'interviewer-traducteur le plus connu du PAF, sollicité ce lundi dans le cadre de La Nouvelle Edition, sur Canal+. J'étais assis sur le banc réservé aux journalistes. Il y en avait un côté Djokovic et un côté Murray. Et je n'ai pas posé la moindre question à son banc. Pour vous dire la vérité, je ne sais pas s'il me faisait signe à moi ou aux personnes qui étaient debout dans une rangée... Dans le doute, j'ai préféré quitter les lieux. Ça ne l'a pas empêché de me répondre très gentiment à la fin du match."

Finalement invité à s'adresser directement au finaliste malheureux de la quinzaine parisienne - Novak Djokovic s'étant imposé en quatre sets (3-6, 6-1, 6-2, 6-4) - Nelson Monfort s'est autoproclamé non sans malice porte-bonheur des joueurs dont il suit les performances. "Mon cher Andy. Si j'ai pu vous contrarier, c'est tout à fait à mon corps défendant, vous le savez bien. Et pour ma défense, quand j'étais là, vous meniez. Donc j'aurais peut-être dû rester. Je suis peut-être un trèfle à quatre feuilles. Enfin c'est plutôt l'Irlande, pour un joueur écossais je ne sais pas... Mais je pense être plus un porte-bonheur qu'autre chose pour les joueurs..."

  • Article
  •  
  • 06 Juin 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer