Roland Garros - News

Une quinzaine historique

  • Article
  •  
  • 06 Juin 2016
Une quinzaine historique

Cette édition 2016 du tournoi de Roland-Garros restera gravée dans l'histoire, cela est une certitude. Tout d'abord pour Novak Djokovic. Défait trois fois en finale des Internationaux de France (2012, 2014, 2015), le Serbe a enfin mis fin à cette malédiction en disposant ce dimanche de l'Écossais Andy Murray en quatre manches (3-6, 6-1, 6-2, 6-4). Le numéro un mondial rentre un peu plus dans la légende du tennis en devenant le huitième joueur de l'histoire à remporter les quatre majeurs dans sa carrière (Open d'Australie, Roland-Garros, Wimbledon et US Open) mais surtout le premier à détenir ces quatre tournois en même temps depuis Rod Laver en 1969.

Chez les femmes, Serena Williams bloque toujours à 21 titres en Grand Chelem. Après l'Allemande Angélique Kerber en Australie au début de l'année, c'est au tour de Garbine Muguruza d'empêcher la numéro 1 mondiale de rejoindre Steffi Graf avec 22 succès en majeurs. L'Américaine a échoué dans sa quête en finale face à l'Espagnole, nouvelle reine de Roland-Garros, à seulement 22 ans.

La pluie, quel fléau !

Pour sa première en tant que directeur des Internationaux de France, Guy Forget a vécu un véritable casse-tête à cause de la pluie. Matches retardés, interruptions de jeu, cette édition 2016 aura longtemps été perturbée par les conditions climatiques désastreuses sur Paris lors de ces quinze derniers jours, au point de faire face à une journée blanche, le lundi 30 mai, une première depuis 16 ans ! L'ancien capitaine de l'équipe de France de Coupe Davis espère trouver une solution et vite, afin de ne plus connaître pareille situation dans les années à venir: "Stop aux petites querelles, ça suffit ! Ça fait 15 ans qu'on en parle. Le toit, en tournois du Grand Chelem, est devenu un standard. Et on ne l'a pas ! Les gens qui viennent ne font pas de politique, ils sont prêts à payer cher, arrivent des quatre coins de la France et sont repartis... C'est ridicule par rapport à toutes les retombées, toutes les émotions pour les enfants et les gens." a t-il déclaré. 

Gasquet, seule éclaircie française

C'est un constat, mais ce Roland-Garros n'aura pas fait vibrer les foules à la Porte d'Auteuil. Les forfaits en début de tournoi de Federer et Monfils, deux joueurs très appréciés à Paris, y sont pour beaucoup mais également les abandons coup sur coup du nonuple vainqueur sur l'ocre parisien, Rafael Nadal, puis celui de Jo-Wilfried Tsonga, demi-finaliste, il y a un an. Pour sauver encore ce qui pouvait l'être, Richard Gasquet a réalisé sa meilleure quinzaine de sa carrière en atteignant pour la première fois  les quarts de finale. Mais le Bitterois qui a échoué face Murray a vite rendu les armes dans ce match, malgré le gain du premier set.  Chez les filles, le bilan est très mitigé puisqu'il n'y avait plus de Françaises dès le troisième tour, Kristina Mladenovic et Alizé Cornet subissant la loi des soeurs Williams à ce stade du tournoi.

Mais comment ne pas citer les victoires françaises - oui il y en a eu - du double féminin composé de Mladenovic et Caroline Garcia et du jeune Geoffrey Blancaneaux dans le tournoi junior, mais aussi la place de numéro 1 en double de Nicolas Mahut. Des promesses, il y en a eu aussi avec Mathias Bourgue, qui a mené deux sets à un face à Murray avant de céder face au numéro 2 mondial. Rendez-vous en 2017 pour une nouvelle quinzaine, avec, on l'espère, du soleil au programme !

  • Article
  •  
  • 06 Juin 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer