Roland Garros - News

Murray, beau perdant

  • Article
  •  
  • 05 Juin 2016
Murray, beau perdant

Si Novak Djokovic n'existait pas, quelle serait la place d'Andy Murray dans l'histoire ? Bien sûr, l'Ecossais a remporté ses deux victoires en Grand Chelem contre le Serbe, à l'US Open et à Wimbledon. Mais il a perdu quatre fois en finale contre lui à l'Open d'Australie, et cela fait cinq, au total, désormais, depuis ce Roland-Garros. Battu en quatre sets, malgré un bon début de match (3-6, 6-1, 6-2, 6-4), le n°2 mondial ne peut que reconnaître la supériorité de celui qui le devance au classement ATP.

"Il a joué extrêmement bien, explique Murray, qui refusera de jouer la carte de l'usure physique pour expliquer sa défaite. Il a fait peu de fautes directes. Moi, je n'ai pas très bien servi. Contre lui, si vous le laissez dicter le point, c'est difficile. Après le début du match, je n'y suis pas parvenu." Après ce nouveau revers en finale de Grand Chelem, son premier à Paris, Murray naviguait entre plusieurs sentiments. "Je suis très déçu, explique-t-il. Mais il y a 13 ans, j'aurais sans doute signé pour me retrouver dans cette position. Et au premier tour (contre Stepanek), j'étais à deux points de quitter le tournoi."

A l'arrivée, il perd tout simplement contre un géant. "C'est vraiment rare ce qu'il s'est passé (voir Djokovic gagner tous les tournois du Grand Chelem), surtout vu le niveau global actuellement, qui est très fort. Certains pourraient penser le contraire, mais ce n'est pas quelque chose qu'on va revoir prochainement, explique le Britannique. Ses performances, depuis 18 mois, sont exceptionnelles. Il mérite d'être n°1." Même au point d'avoir le soutien quasi-exclusif du public sur cette finale. "Il pouvait accomplir quelque chose de spécial, et les gens voulaient le voir et en faire partie", a expliqué l'Ecossais, décidément beau perdant.

On rendra hommage à Murray pour être celui qui nous a offert les plus beaux frissons de la quinzaine, contre Stepanek, Bourgue ou Gasquet. Mais l'Ecossais, lui, se projette vers la suite sa saison, et notamment Wimbledon, où il espère retrouver Djokovic. "On s'est joué deux fois sur gazon, j'ai gagné deux fois, explique Andy. J'ai joué mon meilleur tennis sur terre ces dernières semaines et ces dernières années. J'espère que cela va se traduire sur gazon, une surface plus naturelle pour moi." Sur la route du Grand Chelem, Djokovic pourrait retrouver Murray dans quelques semaines à Londres...

  • Article
  •  
  • 05 Juin 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer