Roland Garros - News

Wawrinka: "Le meilleur Andy que j'ai joué"

  • Article
  •  
  • 03 Juin 2016
Wawrinka:

Stan, on vous a parfois senti en difficulté dans vos déplacements...
C'est surtout qu'Andy a très bien joué. Il a été le plus fort sur le terrain, tout simplement. Il a eu réponse à tout ce que j'essayais de faire. Face à un tel joueur, qui joue à un tel niveau, si je commence à avoir des hésitations dans mon jeu, cela se voit plus que par rapport à d'autres joueurs. Donc, je commence à être hésitant dans mon déplacement, dans les choix que je veux faire. Et on a l'impression qu'après je bouge un peu moins bien. Mais, dans l'ensemble, même si j'ai 2 ou 3 choses à me reprocher, que j'aurais voulu faire différemment, que j'aurais pu changer, il ne m'a pas donné grand-chose. Il a été très solide dans ce qu'il faisait. Il a su être très agressif dès les premiers coups de raquette quand il fallait, pour me mettre sous pression, quand je pensais avoir une opportunité. Et voilà ! Pour moi, il a juste été tout simplement plus fort que moi aujourd'hui.

Vous dites pourtant souvent que c'est vous avez la réponse dans votre raquette, que c'est à vous de dicter le jeu...
Il est n° 2 mondial aussi ! Il a gagné Rome, il a fait finale à Madrid. C'est clair que c'est une surface qui me convient très bien, mais à lui aussi. Qu'on joue sur une terre lente ou rapide, peu importe. C'était à celui qui allait le mieux s'adapter. Aujourd'hui, il a mieux servi que moi. Comme je l'ai dit, il a un fermé toutes les petites opportunités que je pensais pouvoir rentrer dedans. Il m'a très peu donné. À part au premier jeu de service, où j'ai une balle de break, ou à 5-4 au troisième où il donne 2 coups droits, à chaque fois sur les petits points qui font la différence mentalement, il a été présent, il a été plus fort. Voilà. Forcément, je suis déçu. Forcément, je peux mieux jouer, j'aurais pu essayer d'inverser les choses. Mais je n'ai pas trouvé les solutions. Aujourd'hui, je n'ai pas su élever mon niveau de jeu pour contrer ce qu'il a fait aujourd'hui. 

C'est le meilleur Andy Murray que vous ayez joué ?
Oui, je pense que je ne l'ai jamais joué aussi fort qu'aujourd'hui. Ça, c'est clair. Comme je l'ai dit, il a été fort partout. Où je l'ai trouvé encore plus fort que d'habitude, c'est sous pression, il a pris les devants plus que d'habitude. Les autres fois où je l'ai joué, quand il essayait d'être agressif, c'était forcé. Là, c'était clair, c'était simple. Il servait bien, il prenait son coup droit direct. Il me mettait tout de suite sur la défensive. Cela a payé pour lui.

Quel est votre sentiment à l'issue de ce tournoi ?
Actuellement, c'est la déception, forcément. Quand on est en demi-finale en Grand Chelem, il n'y a que deux matches pour aller au bout. Si j'essaye de prendre du recul, je me dis que c'est un bon tournoi. Je gagne à Genève. Je perds contre Murray qui est n° 2 mondial. Il n'y a que du positif mais je suis déçu actuellement. 

Vous avez battu Djokovic en finale l'an passé, vous venez de perdre contre Murray. Quel est votre favori pour la finale ?
Je vois toujours Novak. Même si les derniers matchs ont été serrés, j'ai l'impression que Novak, quand il est au top un peu partout, il est plus fort que tout le monde. À mon avis, il devrait gagner ce match. Ce n'est que mon avis personnel. Andy, il l'a battu à Rome, c'était très serré à Madrid. Il commence à trouver des solutions, mais Novak est où il veut être, et il jouera sa finale. 

  • Article
  •  
  • 03 Juin 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer