News

Gallopin a laissé filer Mollema

  • Article
  •  
  • 30 Juil. 2016
Gallopin a laissé filer Mollema

Après un Tour de France au goût d'inachevé, Tony Gallopin rêvait de briller sur la Clasica San Sebastian, celle-là même qu'il avait remportée en 2013. Peine perdue, mais le coureur de Lotto-Soudal n'était pas loin. Moins d'une semaine après l'arrivée de la Grande boucle sur les Champs-Elysées, Gallopin était dans le bon groupe, le dernier à résister dans l'ultime grosse bosse du jour. Mais il n'était pas seul, puisqu'ils étaient quatre au total avec Bauke Mollema, Alejandro Valverde et Joaquim Rodriguez. C'est le premier nommé qui a tiré son épingle du jeu.

Le Néerlandais, 11e du Tour alors qu'il était encore deuxième à l'attaque des Alpes - et semblait le plus apte à faire vaciller Christopher Froome - a fait une... Froome. Comme le Britannique à Peyresourde, il a attaqué dans la descente pour aller chercher la gagne ! Alors que Gallopin, Valverde et Joaquim Rodriguez pensaient pouvoir récupérer un peu avant d'aborder le sprint final, tout heureux d'avoir semé les autres poursuivants au compte-gouttes, Mollema a donc décidé de porter l'estocade.

Mollema: "Je rêvais du béret basque !"

"C'est une de mes courses préférées, se réjouit le leader de Trek-Segafredo sur Eurosport. J'ai souvent fait top 10, j'ai bien récupéré depuis le Tour alors que mes derniers jours avaient vraiment été très décevants. C'est une belle façon de revenir, de me relancer. C'est vraiment bien de gagner une grande classique comme ça, je rêvais de ce podium et d'avoir le béret basque sur la tête, comme tous les vainqueurs (sourire) !" Il a bien mérité son béret et peut désormais penser aux Jeux Olympiques.

Comme une grande partie du gratin mondial, Mollema sera de la partie à Rio et a ses chances sur un circuit vallonné. Gallopin, lui, en est pour ses frais, deuxième à cinq petites secondes et qui ne participera normalement ni à la course en ligne, ni au contre-la-montre au Brésil (il n'est que remplaçant en équipe de France). Tout le monde s'est regardé en chiens de faïence entre le Français, Valverde et Joaquim Rodriguez dans le final de cette Clasica. Résultat: personne n'a attaqué et Mollema n'a pas attendu son reste. Des regrets mêlés à la satisfaction, tout de même, d'avoir répondu présent.

  • Article
  •  
  • 30 Juil. 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer