News

Trois Français à l'attaque ?

  • Article
  •  
  • 21 Juil. 2016
Trois Français à l'attaque ?

Alaphilippe, au jour le jour

Avec Romain Bardet, c'est lui le Français le plus en vue sur ce Tour de France. "Je découvre, c'est mon premier Tour, je cours un peu comme si il n'y avait jamais de lendemain", confie Julian Alaphilippe. Novice sur la Grande Boucle, le puncheur de la formation Etixx-Quick Step ne ménage pas ses efforts depuis le départ de la course, et il ne s'est pas économisé non plus sur le chrono de Megève (28e à 2'20'' de  Froome). "On est à trois jours de Paris, je n'ai rien à perdre, c'est toujours un bon test de se mettre à fond sur une journée comme ça, explique-t-il. J'apprends, je prends du plaisir malgré la douleur. Je ne peux pas tirer de bilan pour l'instant. Il reste deux étapes difficiles. On va voir ce que ça va donner." A l'attaque lors des trois dernières étapes en ligne, le deuxième de la Flèche Wallonne va encore tenter de prendre l'échappée en fin de semaine. "J'ai toujours envie d'être devant."

Barguil, pour sauver son Tour

Le Breton a terminé 46e du contre-la-montre de Megève, mais c'est assez anecdotique. "J'ai pris mon vélo de chrono pour travailler, pour l'avenir, explique "Wawa". Je suis resté souvent en position. J'ai essayé de mettre bien, mais j'ai du mal en chrono, et mon SRM était cassé, donc sans repère avec les watts c'est difficile." Une péripétie de plus pour le coureur de la Giant-Alpecin, pas épargné par les chutes, qui ont eu raison de ses ambitions au général (20e). "Pour moi, ce n'est pas le Tour idéal, reconnaît-il. Je ne suis pas à 100%, j'en suis assez loin même. Ce n'est pas facile. J'espère que le mental va prendre le dessus dans les prochaines étapes. Je ne lâche rien. J'ai deux jours pour essayer de gratter quelque chose. Je vais essayer de prendre l'échappée, et gagner ce serait bien. Je ne veux pas finir avec des regrets à Paris."

Rolland, dans ses Alpes chéries

"J'ai fait comme j'ai pu, un peu comme tous les jours." 34e du chrono de Megève, Pierre Rolland traîne encore les séquelles de sa chute, qui ont ruiné tout le travail effectué depuis le début de saison en vue du Tour de France. "J'aimerais tant appuyer sur replay et recommencer l'étape du Tourmalet. C'est le cyclisme", déplore l'Orléannais, qui a rejoint cette saison la Cannondale-Drapac. Désormais loin au général, Rolland va tenter sa chance à l'avant. "Demain (vendredi), ça va être une journée animée. C'est le but de tout le monde, d'aller gagner une étape. Je vois bien Valverde se lancer dans la bataille tôt. Ça va être la guerre les deux prochains jours." Vainqueur d'étape à l'Alpe d'Huez et la Toussuire par le passé, il espère briller sur ce terrain qu'il affectionne. "Les deux étapes qui arrivent, je peux y aller sans compteur, sans regarder la carte. Je connais tout par coeur. Ce sont des cols que j'adore."

  • Article
  •  
  • 21 Juil. 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer