News

Et si Froome courrait pour une autre équipe ?

  • Article
  •  
  • 20 Juil. 2016
Et si Froome courrait pour une autre équipe ?

Christopher Froome est le meilleur coureur du Tour de France, et il est indiscutablement entouré par la meilleure équipe, la Sky. D'où cette question, pas si stupide, posée par un journaliste au Maillot jaune à Finhaut-Emosson. Où en serait Froome au classement général s'il évoluait chez Fortunéo-Vital Concept, le petit poucet du peloton, et ses 3,5 millions d'euros de budget annuel (10 fois moins que Sky) ? L'intéressé a été un peu décontenancé par la question, mais il a donné son avis: "J'aurais sans doute d'autres objectifs, pense-t-il. Peut-être que j'essaierais tous les jours de prendre une échappée, pour gagner une étape. Je ne sais pas si je serais en mesure de viser le classement général."

Pour le coup, Froome fait preuve de fausse modestie. Roman Kreuziger n'a pas un soutien énorme de la Tinkoff, Louis Meintjes n'a pas une armada Lampre autour de lui, et l'équipe Orica-BikeExchange n'a pas été uniquement bâtie autour d'Adam Yates, et cela ne les empêche pas de viser un bon classement général. Et en plus, ces coureurs sont assez loin d'avoir les capacités intrinsèques de "Froomey", qui a surpassé tous ses rivaux dans le contre-la-montre, dans un effort solitaire, et qui n'a eu besoin de personne pour aller chercher Richie Porte, ce mercredi, vers Finhaut-Emosson.

On peut imaginer qu'il s'agit surtout d'une volonté de Froome, une nouvelle fois, de mettre en lumière le travail de son équipe. Malgré les tentatives de la Movistar ou d'Astana, la Sky a encore fait bloc ce mercredi dans les Alpes suisses avec notamment un Wout Poels impérial jusqu'à la flamme rouge. La force de cette équipe, entre autres, est qu'elle concentre tous ses efforts autour d'un seul homme, et d'un seul et unique objectif. "Certaines équipes ont des sprinteurs, parfois deux leaders pour le classement général, et des coureurs pour les échappées, a rappelé le Maillot jaune. Chez nous, les huit équipiers sont dévoués pour la même cause."

Poels, tout de même vainqueur cette année de Liège-Bastogne-Liège, en est parfait exemple, tout comme Mikel Landa. Recruté à prix d'or cette saison, le Basque est devenu un simple gregario, lui qui l'an passé jouait les francs-tireurs sur le Giro, avec Astana, quitte à défavoriser son coéquipier et leader Fabio Aru. Avec la Sky, pas une seule fois un coureur n'a dévié de cette ligne de conduite. Et la formation britannique n'a pour le moment commis aucune erreur tactique. Ce qui n'arrange pas les affaires de la concurrence.

  • Article
  •  
  • 20 Juil. 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer