" L'AFFICHE ROUGE " - SPECTACLE " A NOS MORTS " - CREA+ par c2l

Vos Vidéos sur CREA+

Toutes les vidéos créatives des internautes sont sur CREA+

Vidéo : " L'AFFICHE ROUGE " - SPECTACLE " A NOS MORTS " - CREA+ par c2l
Le spectacle " A NOS MORTS", un hommage aux combattants de l'oubli morts pour la France.Quand le Hip-Hop rencontre l'Histoire« A NOS MORTS ... » nous raconte le groupe Manouchian et des dizaines de nationalités, de toutes les confessions qui se sont engagées dans les nombreux réseaux de la résistance.« L'AFFICHE ROUGE »Auteur : Louis ARAGONCompositeur : Yan GILGVous n'avez réclamé la gloire ni les larmes,ni les orgues, ni la prière aux agonisants,Vous vous étiez servi simplement de vos armes,la mort n'ébloui pas les yeux des partisansVous aviez vos portraits sur les murs de nos villes,noirs de barbe et de nuits hirsutes menaçantsL'affiche qui semblait une tache de sang,y cherchait un effet de peur sur les passants,Nul ne semblait vous voir français de préférence,les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant,Mais à l'heure du couvre feu des doigts errants avaient écris sous vos photos « morts pour la France »REFRAIN :Ils étaient 23 quand les fusils fleurir, 23, qui donnaient leur coeur avant le temps,23, étrangers et nos frères pourtant, 23, amoureux de vivre à en mourir,Ils étaient 23 quand les fusils fleurir, 23, qui donnaient leur coeur avant le temps,23, étrangers et nos frères pourtant, 23, qui criaient la France en s'abattant.

CREA+ par c2l

Le spectacle " A NOS MORTS", un hommage aux combattants de l'oubli morts pour la France.Quand le Hip-Hop rencontre l'Histoire« A NOS MORTS ... » nous raconte le groupe Manouchian et des dizaines de nationalités, de toutes les confessions qui se sont engagées dans les nombreux réseaux de la résistance.« L'AFFICHE ROUGE »Auteur : Louis ARAGONCompositeur : Yan GILGVous n'avez réclamé la gloire ni les larmes,ni les orgues, ni la prière aux agonisants,Vous vous étiez servi simplement de vos armes,la mort n'ébloui pas les yeux des partisansVous aviez vos portraits sur les murs de nos villes,noirs de barbe et de nuits hirsutes menaçantsL'affiche qui semblait une tache de sang,y cherchait un effet de peur sur les passants,Nul ne semblait vous voir français de préférence,les gens allaient sans yeux pour vous le jour durant,Mais à l'heure du couvre feu des doigts errants avaient écris sous vos photos « morts pour la France »REFRAIN :Ils étaient 23 quand les fusils fleurir, 23, qui donnaient leur coeur avant le temps,23, étrangers et nos frères pourtant, 23, amoureux de vivre à en mourir,Ils étaient 23 quand les fusils fleurir, 23, qui donnaient leur coeur avant le temps,23, étrangers et nos frères pourtant, 23, qui criaient la France en s'abattant.

Fermer

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer