L'actualite cinema sur CANAL+

Kingsman : le Cercle d'or, un concentre de Matthew Vaughn, en salles le 11/10

  • Brèves
  •  
  • 06 Oct. 2017

Deux ans après un premier succès surprise avec Kingsman : Services Secrets, Matthew Vaughn revient avec un nouvel épisode des aventures des espions aux costumes trois pièces sur-mesure. C’est le seul film auquel le réalisateur a accepté de signer la suite. C’est dire si Kingsman : Le Cercle d’or, est, avant même sa sortie, exceptionnel§ Petit retour sur le parcours de ce cinéaste audacieux...

Vidéo : Pour Julianne Moore, faut surtout pas penser au nombre de personnes pouvant voir ses films - Rencontres de cinéma - Kingsman : le cercle d'or
L'intégralité de l'émission est à suivre sur CANAL+ dès le samedi à 12H20

Pour Julianne Moore, faut surtout pas penser au nombre de personnes pouvant voir ses films - Rencontres de cinéma - Kingsman : le cercle d'or

 

KINGSMAN : LE CERCLE D’OR remet en scène Eggsy – interprété par Taron Egerton – qui se retrouve seul après la destruction du quartier général de Kingsman, les services secrets britanniques. Du moins c’est ce qu’il pense. Il retrouve quand même son ancien mentor, Harry Hart – incarné par Colin Firth – et Merlin - Mark Strong. Face à une nouvelle menace, ils vont devoir s’allier à l’agence américaine Statesman, dirigée par les agents Tequila et Whisky – respectivement interprétés par Channing Tatum et Pedro Pascal.

Ce nouveau film est une première dans la carrière de Matthew Vaughn puisqu’il signe là sa toute première suite. Le réalisateur de KICK ASS et X-MEN LE COMMENCEMENT avait jusqu’ici toujours refuser de réaliser une suite d’un de ses précédentes réalisations.
Le film sera-t-il alors totalement novateur ? Peut être, néanmoins, comme c’est avec les vieux pots que l’on fait les meilleures confitures, nous allons voir que KINGSMAN : LE CERCLE D’OR ne fait pas exception à la règle. Le film est avant tout un concentré de toutes les caractéristiques majeures de la carrière du cinéaste.

 


L’ANGLETERRE

Après avoir réalisé que le "marché" des cinéastes aux Etats Unis dans les années 1990 était plus que saturé, Matthew Vaughn a donc sagement débuté sa carrière dans le cinéma en Angleterre. Après la production d’un premier long-métrage, TEMOIN INNOCENT en 1995, qui ne rencontre pas un grand succès, Matthew Vaughn rencontre le réalisateur Guy Ritchie qui lui propose le scénario de ARNAQUES, CRIMES ET BOTANIQUE. C’est avec ce premier film britannique qu'il se fait remarquer. Deux ans plus tard, le duo remet ça avec SNATCH, un film entre boxe et mafia, dans lequel ils retrouvent des acteurs de leur première collaboration - Jason Statham, Vinnie Jones, Alan Ford et Jason Flemyng. Le film connaît un succès encore plus important.

Leur duo fonctionnant très bien, les deux compères renouvellent leur collaboration, d’abord dans la production de CARTON ROUGE – MEAN MACHINE, mêlant à la fois football et univers carcéral, puis A LA DERIVE, avec Madonna, qui sera un échec assez cinglant, autant critique que public.

Matthew Vaughn fonde ensuite sa société de production, Marv Films avec laquelle il produit LAYER CAKE. Le film est bien reçu et a le mérite de placer son premier rôle, Daniel Craig, dans la liste des candidats potentiels pour incarner James Bond, au point que cette production sera son ticket d’entrée pour les Etats-Unis et Hollywood.

Kingsman : services secrets est un film d’espionnage basé exclusivement sur la culture anglaise, à l’image de ses premiers films. Sa suite a donc une résonance particulière puisqu’il aborde la confrontation entre les deux services secrets, américains et britanniques, et donc le face-à-face des deux cultures qui ont forgé la carrière de Matthew Vaughn.

 

LES COMICS (DE MARK MILLAR):

Après ses débuts anglais, Matthew Vaughn débarque aux Etats Unis, où la Fox lui propose de réaliser X-MEN, L’AFFRONTEMENT FINAL. Il refuse et décide de scénariser et diriger STARDUST, un film fantastique à la carrière en demi-teinte.

Néanmoins, en 2010, il intègre l'univers des super héros en adaptant le comics de Mark Millar et John Romita Jr, KICK ASS. Le film est un énorme succès. La Fox revient alors à la charge pour qu’il prenne les choses en main pour le nouvel opus de la franchise X-Men. Il co-écrit et réalise alors en 2011 X-MEN, LE COMMENCEMENT, considéré par la critique comme le meilleur épisode de la franchise. Et s'iIl co-écrit la suite, X-MEN : DAYS OF THE FUTURE PAST, il refusera de la diriger.

Quatre ans plus tard, Matthew Vaughn décide de poursuivre l'aventure autour de l'oeuvre de Mark Millar en adaptant son comics KINGSMAN : SECRET SERVICES. Le film est un énorme succès commercial et critique.

Après la réussite de sa plongée dans l'univers des comics, Matthew Vaughn ne semble pas s’arrêter là puisqu’il réalisera en 2017 FLASH GORDON, une nouvelle adaptation de l'oeuvre d' Alex Raymond.


 



L'ECRITURE, LA REALISATION ET LA PRODUCTION :

Nous l’avons souligné précédemment, Matthew Vaughn est un cinéaste "complet". Il a d’abord été assistant-réalisateur à ses tout-débuts, puis producteur, notamment via sa société Marv Films, réalisateur et enfin scénariste.

Cependant, avant les adaptations de Mark Millar, Matthew Vaughn n’avait jamais adopté ces trois casquettes en même temps. La nouvelle franchise est donc pour lui en quelque sorte le projet le plus complet dans lequel il s’est investi, ce qui ne présage que des bonnes choses pour le 10 Octobre.

 

L’AUDACE ET L’HUMOUR :

Enfin, ce que l’on peut souligner, c’est que ce qui caractérise le mieux le travail de Matthew Vaughn, à savoir l’audace, l’humour et la fraîcheur. ARNAQUES, CRIMES ET BONTANIQUE et SNATCH nous avaient déjà montrés comme le producteur avait un certain gout pour l’action mêlée, sinon à l’humour, au divertissement, mais KICK-ASS est venu confirmer cette caractéristique.

KICK ASS est également révélateur de l’audace du réalisateur, car quand tout Hollywood s’extasie devant les superproductions Marvel, Matthew Vaughn avance lui à contre-courant en parodiant ces films de super héros, en nous offrant un film sur le héros le plus banal que l’on puisse imaginer. De plus, la super violence assumée donne un coup de fraîcheur à ce genre de films habituellement aseptisés.

KINGSMAN se situe dans la même veine novatrice que KICK ASS. Il vient complètement renouveler le genre du film d’espionnage avec une mise en scène totalement inédite, notamment pour ses scènes de combat jamais vues auparavant, sa violence bien équilibrée et son humour déjanté.

 

KINGSMAN : LE CERCLE D’OR peut laisser donc espérer un succès aussi important que le premier opus, si ce n’est mieux, avec un casting de stars qui s'est encore étoffé. Colin Firth, Taron Egerton et Mark Strong sont rejoints par Jeff Bridges, Channing Tatum et Julianne Moore.

Commentaires

Abonnez-vous !

Le meilleur du cinéma se vit seulement sur CANAL+ !

 

Rencontres de cinéma du 18/11

Confidences de Camélia Jordana et Yvan Attal face à Laurent Weil pour le film Le Brio

 

Comancheria

Dès le 25/11 sur CANAL+

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer