Aure Atika

Aure Atika
Actrice  française
Né(e) le : 12 juillet 1970 à Monte Estoril, Portugal

BIOGRAPHIE

Marocaine par sa mère Ode Bitton, française par son père, Aure Atika étudie le droit puis les arts à l'Ecole du Louvre.

Des petits boulots, des photos, et elle foule le grand écran dans SAM SUFFIT (Virginie Thévenet, 1992).

Elle enchaîne pubs, cours de théâtre et devient journaliste en presse écrite et animatrice sur Paris Première.

Le cinéma lui revient avec la triomphale VÉRITÉ SI JE MENS et ses suites (Thomas Gilou, 1997-2012) où son abattage et sa plastique font rages.

Drôle, elle joue les cruches (BIMBOLAND, Ariel Zeitoun, 1998) comme les belles espionnes (OSS 177 : LE CAIRE NID D'ESPIONS, Michel Hazanavicius, 2006).

Gaël Morel lui reste fidèle (PREMIÈRES NEIGES, 1999, LE CLAN, 2004).

Elle retrouve ses origines et émeut dans LA FAUTE À VOLTAIRE (Abdellatif Kechiche, 2000) avec Sami Bouajila et TEN'JA (Hassan Legzouli, 2004) avec Roschdy Zem.

Créative, elle signe le court métrage fantaisiste À QUOI ÇA SERT DE VOTER ÉCOLO ? (2004).

Elle magnétise les ombres de MISTER V. (Emilie Deleuze, 2003), LE CONVOYEUR (Nicolas Boukhrief, 2004) et DE BATTRE MON CŒUR S'EST ARRÊTÉ (Jacques Audiard, 2005).

Elle apporte sa lumière face aux tâches de rousseur de Sandrine Kiberlain (MADEMOISELLE CHAMBON, Stéphane Brizé, 2009) et Isabelle Huppert (COPACABANA, Marc Fitoussi, 2010).

RECOMPENSES

Award
Film
Catégorie
Résultat
2010 : César
MADEMOISELLE CHAMBON de Stéphane Brizé
Meilleure actrice dans un second rôle
Nominé
2004 : Festival de Créteil
À QUOI ÇA SERT DE VOTER ÉCOLO ?
Prix du meilleur court-métrage français
Primé

Tchi tcha du 18/12

Le magazine des amoureux du cinéma présenté par Laurie Cholewa sur CANAL+

 

Hitman and bodyguard

Dès le 25/12 sur CANAL+

 

K.O

Bande annonce de K.O de Fabrice Gobert avec Laurent Lafitte Chiara Mastroianni, Pio Marmai

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer