Bouli Lanners

Bouli Lanners
Acteur - réalisateur  belge
Né(e) le : 20 mai 1965 à Moresnet-Chapelle

BIOGRAPHIE

Bouli Lanners se destine un temps à la peinture avant de toucher à divers métiers du cinéma, et devient trublion de la bande des Snuls pour Canal+ Belgique, tout en traversant TOTO LE HÉROS (Jaco Van Dormael, 1991) et LES CARNETS DE MONSIEUR MANATANE de et avec Benoît Poelvoorde (1997).

Il devient réalisateur à l'univers alangui, poétique et singulier avec des courts métrages (NON, WALLONIE TA CULTURE N'EST PAS MORTE, LES SŒURS VAN HOOF, TRAVELLINCKX, MUNO, 1995-2001) et un clip (WESTERN, 2002).

Benoît Mariage utilise sa silhouette rondouillette et ses partitions allumées dans LES CONVOYEURS ATTENDENT, L'AUTRE et COW-BOY (1999-2007).

Il défend les productions belges décalées DES PLUMES DANS LA TÊTE (Thomas de Thier, 2003), QUAND LA MER MONTE (Yolande Moreau, Gilles Porte, 2004) et BUNKER PARADISE (Stefan Liberski, 2005).

Il reste à l'aise dans les premiers films EN TERRITOIRE INDIEN (Lionel Epp, 2003), RIEN DE PERSONNEL (Mathias Gokalp, 2009) ou CHICAS (Yasmina Reza, 2010).

Benoît Delépine & Gustave Kervern (AALTRA, AVIDA, LOUISE-MICHEL, MAMMUTH, LE GRAND SOIR, 2004-2012) et Albert Dupontel (ENFERMÉS DEHORS, LE VILAIN, 9 MOIS FERME, 2006-2013) l'embarquent dans leurs mondes déjantés.

Il touche le grand public dans le romanesque d'UN LONG DIMANCHE DE FIANÇAILLES (Jean-Pierre Jeunet, 2004) et dans l'humour d'ASTÉRIX AUX JEUX OLYMPIQUES (Frédéric Forestier, Thomas Langmann, 2008) et RIEN À DÉCLARER (Dany Boon, 2011).

Ses longs métrages comme réalisateur chantent les plaines belges anesthésiées et les personnages fatigués dans ULTRANOVA (2005) et ELDORADO (2008), des enfants révélés à leur solitude dans la parenthèse des GÉANTS (2011) et de la fable en France LES PREMIERS, LES DERNIERS (2015).

Les genres se succèdent avec ATOMIK CIRCUS (les Poiraud, 2004), BLANC COMME NEIGE (Christophe Blanc, 2010), SANS QUEUE NI TÊTE (Jeanne Labrune, 2010), DES VENTS CONTRAIRES (Jalil Lespert, 2011), DE ROUILLE ET D'OS (Jacques Audiard, 2012), 11.6 (Philippe Godeau, 2013), RÉPARER LES VIVANTS (Katell Quillévéré) et GRAVE (Julia Ducournau) (2016).

FILMOGRAPHIE

EMISSIONS

  • Le grand journal

    Le Jeudi 19 Mai 2011
  • Arabesque

    Le Jeudi 21 Janvier 2016
  • Le grand journal

    Le Jeudi 21 Janvier 2016
Toutes les émissions

RECOMPENSES

Award
Film
Catégorie
Résultat
2017 : Magritte (Oscar belge)
LES PREMIERS, LES DERNIERS
Meilleur film, meilleur réalisateur
Primé
2016 : Festival de Berlin
LES PREMIERS, LES DERNIERS
Prix du jury oecuménique, Label Europa Cinemas
Primé
2016 : Festival de Cabourg
LES PREMIERS, LES DERNIERS
Prix de la mise en scène
Primé
2013 : Magritte (Oscar belge)
DE ROUILLE ET D'OS de Jacques Audiard
Meilleur second rôle masculin
Primé
2012 : Magritte (Oscar belge)
LES GÉANTS
Meilleur film, meilleur réalisateur
Primé
2011 : Festival de Cannes
LES GÉANTS
Prix Art Cinema, Prix SACD
Primé
2009 : César
ELDORADO
Meilleur film étranger
Nominé
2008 : Festival de Cannes
ELDORADO
Prix Fipresci de la critique
Primé
2005 : Festival de Berlin
ULTRANOVA
Prix C.I.C.A.E.
Primé
2001 : Festival de Namur
MUNO
Grand Prix du court métrage
Primé
2001 : Festival de Turin
MUNO
Mention spéciale du Prix Fipresci de la critique
Primé

Le cercle du 28/06

L'émission de débats cinéma passionnés animée par Augustin Trapenard le vendredi sur...

 

Crazy Rich Asians

Dès le 23/09 sur CANAL+

 

K.O

Bande annonce de K.O de Fabrice Gobert avec Laurent Lafitte Chiara Mastroianni, Pio Marmai

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer