News

A défaut d'Euro, Gameiro vise le triplé en Ligue Europa

  • News Ligue 1
  •  
  • 17 Mai 2016
A défaut d'Euro, Gameiro vise le triplé en Ligue Europa

Il faudrait une hécatombe. Difficile d'imaginer autrement comment Kevin Gameiro (29 ans, 8 sélections) pourrait dépasser son rôle de réserviste que lui a offert Didier Deschamps lors de l'annonce de sa liste des 23 appelés pour l'Euro en France (10 juin-10 juillet) parmi lesquels l'ancien Parisien n'avait donc pas sa place. Plutôt logique concernant un joueur que « DD » n'a jamais cru bon de convoquer depuis quatre ans qu'il a enfilé le costume de sélectionneur et dont la dernière apparition sous le maillot bleu remonte au 11 novembre 2011 face aux Etats-Unis. Autant dire une éternité.

Gameiro pouvait pourtant difficilement faire mieux que cette saison pour enfin taper dans l'oeil du champion du monde avec à l'approche de ses trente ans "la meilleure saison de ma carrière", comme l'intéressé le reconnaissait lui-même la semaine dernière, dans les colonnes du quotidien Le Parisien, à la veille de l'annonce de la fameuse liste. 28 buts marqués en 50 matches joués, toutes compétitions confondues, avec son club du FC Séville, mais un statut de sans grade dans la hiérarchie des meilleurs attaquants français derrière Karim Benzema (non sélectionnable), Olivier Giroud et André-Pierre Gignac, appelés à se disputer le rôle d'attaquant de pointe lors de cet Euro, mais aussi sans doute le Lyonnais Anthony Lacazette et le Niçois Hatem Ben Arfa, également réservistes, mais que Deschamps a déjà sélectionnés par le passé.

"Ah ! l'équipe de France..."

"Ah ! l'équipe de France... Il n'y a malheureusement pas grand-chose à dire (rires)!, préfère s'en amuser le Sévillan. On connaît ma situation: ça fait très longtemps que je n'ai pas été appelé. Le coach a son groupe et les attaquants ont été performants. J'essaie de me montrer, de faire de bons matchs, de marquer le plus de buts possible. (...) Je pense à mon club avant tout et si à la fin de cette saison je pouvais avoir un petit bonus, je serais très heureux. Je n'aurai pas de regrets."

Histoire de mettre un peu plus encore toutes les chances de son côté, Gameiro cherchera mercredi soir, du côté de Bâle, à prolonger sa saison d'exception, lui qui tout au long de cette campagne de Ligue Europa aura été décisif avec 7 réalisations, dont 3 lors des seules demi-finales face au Shakhtar Donetsk. "C'est l'une des principales raisons pour lesquelles nous sommes là où nous sommes, lui a rendu hommage Coke, le capitaine sévillan, cité par uefa.com. Au début, il avait un rôle plus secondaire, mais il restait quelqu'un de très important. Il propose toujours des solutions et il marque beaucoup de buts, ce qui est évidemment la chose la plus importante pour un buteur."

Face aux Reds de Liverpool et leur charismatique entraîneur Jürgen Klopp, Gameiro et ses coéquipiers, doubles tenants du titre, seront en quête d'un rare triplé (voir par ailleurs). De quoi enrichir un peu plus le palmarès de l'attaquant français. Et si sa progression n'a rien d'un hasard, le goleador andalou est resté le même: "Je n'ai vraiment rien changé, avoue-t-il. J'ai les mêmes qualités, mais peut-être ai-je travaillé sur mes erreurs." Pour le reste, "je rentre toujours sur le terrain du pied gauche. Autrement, j'ai une pensée pour mon grand-père, qui est décédé il y a peu, et qui, je le sais, me regarde de là-haut." Gameiro n'est pas oublié par tout le monde.      

  • News Ligue 1
  •  
  • 17 Mai 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer