News

Lovren et le déclic Klopp

  • News Ligue 1
  •  
  • 04 Mai 2016
Lovren et le déclic Klopp

Lorsqu'en janvier 2010, Jean-Michel Aulas s'était risqué à miser huit millions d'euros pour s'attacher ses services à l'Olympique Lyonnais, c'est peu dire que les critiques avaient afflué. Et durant un peu plus de trois saisons entre Rhône et Saône, Dejan Lovren avait fait preuve d'une irrégularité chronique, mais au moins le président des Gones avait-il réussi à le transférer avec plus-value vers Southampton, moyennant 10 millions.

Avec les Saints, entouré de Mauricio Pochettino, Luke Shaw, Adam Lallana, Morgan Schneiderlin, Callum Chambers ou Rickie Lambert, le joueur formé au Dinamo Zagreb avait impressionné au point de filer à Liverpool à l'été 2014. Depuis, l'international croate a éprouvé plus de difficultés à s'affirmer, la faute notamment à un physique défaillant. Mais tout a changé depuis que Jürgen Klopp a pris le relais de Brendan Rodgers sur les bords de la Mersey.

"Pour être honnête, j'ai toujours été heureux ici, depuis le premier jour, mais certaines fois, tout n'allait pas comme je le voulais, expliquait-il récemment dans les colonnes du Daily Express. Vous avez parfois besoin de temps, et ça demande d'être managé au mieux. Depuis que Jürgen Klopp est arrivé, tout a changé. J'ai aussi changé car j'aime sa façon de travailler, son besoin que nous soyons toujours à 100%, prêts à nous battre, nous entraîner, pour les matches. Je ne dirai pas qu'il ma donné confiance, mais plutôt qu'il a été un déclic".

L'Euro dans la foulée ?

Depuis, l'ancien Gone a progressé et gagné en régularité comme en maturité. Lui, le guerrier parfois incapable de maîtriser ses nerfs, est devenu un patron fiable et sécurisant. Il a même joué les sauveurs le 14 avril dernier, en quart de finale retour de Ligue Europa face au Borussia Dortmund, inscrivant le but de la qualification (4-3) quelques secondes avant le coup de sifflet final. Lovren retrouve d'ailleurs cette épreuve ce jeudi, avec une demi-finale retour à disputer à Anfield face à Villarreal, et un handicap d'un but à remonter après la rencontre aller perdue en Espagne (0-1).

Une nouvelle fois, Dejan Lovren sera titularisé, vraisemblablement au côté de Kolo Touré, et aura l'opportunité de prouver à quel point, à bientôt 26 ans, le gamin a grandi mentalement. La tendance pourrait même se confirmer durant l'Euro avec sa sélection nationale, à condition d'avoir réussi à arrondir les angles avec son sélectionneur, Ante Cacic, avec lequel il était parti au clash au printemps dernier en réclamant ouvertement une place de titulaire sous peine de bouder l'équipe nationale. Évidemment, le technicien n'avait pas apprécié une telle attitude...

Mais le nouveau Dejan Lovren est arrivé, sous l'impulsion de Jürgen Klopp donc, et semble avoir gagné en sérénité. Il en faudra sans doute encore jeudi soir, à Anfield (21h05), face à un Sous-marin jaune réputé en Liga pour se montrer à la fois intransigeant défensivement et capable de développer un jeu spectaculaire et percutant en phase offensive. La tour de contrôle croate aime le combat, il devrait être servi...

  • News Ligue 1
  •  
  • 04 Mai 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer