News

Paris tient son quadruple-double

  • News Ligue 1
  •  
  • 21 Mai 2016
Paris tient son quadruple-double

D'abord une sorte de remake de l'OM-PSG du mois de mars, au Vélodrome... Les Parisiens ouvrent très vite le score mais Marseille revient, encore plus vite qu'en championnat. Et le jeu du club de la capitale se délite, un peu réduit à néant face à des Phocéens presque trop surpris d'avoir leur chance. Les hommes de Franck Passi ont laissé passer leur chance. En seconde période, il n'y a très vite plus eu de match, le Paris Saint-Germain accélérant sans réelle adversité. Résultat: 4-1 et finalement 4-2 pour les quadruples champions de France en titre.

Pour la deuxième saison d'affilée, Paris récolte donc le championnat, la Coupe de France, la Coupe de la Ligue et le Trophée des champions, soit les quatre compétitions nationales. Malheureusement pour les supporters de l'OM, le miracle d'une subite élévation de jeu n'a pas eu lieu. Au vu de la différence de niveau encore observée - le PSG, en mode Ligue 1, n'a vraiment pas donné l'impression de forcer - le score final est presque flatteur pour les Olympiens. Qui, magnanimes, ont permis à Zlatan Ibrahimovic de s'en tirer avec un dernier doublé...

L. Blanc: "On s'est remis en question à la mi-temps"

Franck Passi y croyait, offensif avec un 4-4-2 inédit où Abdelaziz Barrada était placé sur un côté et Steven Fletcher associé à Batshuayi devant. A Paris, Thiago Motta manquait à l'appel à la dernière minute. Ce n'est pas Javier Pastore qui l'a remplacé, mais Benjamin Stambouli (Marquinhos a lui été titularisé, plutôt que David Luiz). Blaise Matuidi, un des hommes du match, a rapidement inscrit le premier but (0-1, 2e) mais Florian Thauvin a permis à l'OM d'y croire (1-1, 12e). Après le repos, la cavalcade a commencé, avec un doublé d'Ibra (47e s.p., 82e) et un but de Cavani (57e), Michy Batshuayi réduisant l'écart en toute fin de rencontre (2-4, 87e).

Sans un incroyable loupé de Lucas Moura dans le temps additionnel, l'addition aurait pu être encore plus salée. "On s'est remis en question à la mi-temps et on a vraiment été meilleurs", savoure Laurent Blanc sur Eurosport. Pour Lassana Diarra, c'est bien sûr la déception qui prime: "Dans le football, à ce niveau-là, on paie cash les erreurs individuelles. Il y avait mieux à faire, on a essayé de se montrer et de se battre... Ce n'est pas facile, il faut accepter." Accepter la fatalité qu'aucun club français, et surtout pas l'OM cette saison, n'est en mesure de contester: en France, Paris est imbattable.

  • News Ligue 1
  •  
  • 21 Mai 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer