Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot avec Pierre Menes ? C'est là que ça se passe !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Paris, la promenade écossaise

  • Article
  •  
  • 12 Sept. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

OK, le Celtic était faiblard. Mais avec ce match maîtrisé de A à Z et un trio d’attaque qui a une nouvelle fois brillé, Paris a idéalement lancé sa campagne européenne.

Paris, la promenade écossaise

On ne va pas faire la fine bouche : gagner 5-0 en Ligue des Champions, que l’adversaire soit moldave, ouzbek ou finlandais, il faut quand même le faire. Réaliser un tel carton sur le terrain du Celtic, c’est une belle performance. Même si, on est d’accord, ce qu’il y a de mieux dans ce club aujourd’hui, c’est le Celtic Park et son fabuleux public. Parce que l’équipe, je ne suis même pas sûr qu’elle figurerait dans les dix premiers en Ligue 1. 

L’opposition était donc beaucoup trop faible pour gêner un PSG qui a en plus très bien entamé la rencontre, avec un milieu Motta-Verratti-Rabiot très performant. Motta a coupé beaucoup de trajectoires, Verratti a enfin fait un bon match cette saison et Rabiot a confirmé tout le bien qu’on pense de lui depuis déjà pas mal de temps et ne devrait pas tarder à avoir vraiment sa chance avec les Bleus. 

Et puis, on le répète depuis quinze jours mais cela devient une réalité plus évidente à chaque match, le PSG a cette année une attaque exceptionnelle. Première occasion, but de Neymar. Deuxième occasion, but de Mbappé. Troisième occasion, penalty provoqué et transformé par Cavani. La première mi-temps parisienne a été très aboutie et logiquement, la seconde a plus tenu de la gestion. Et puis il faut reconnaître que les Écossais ont durci le ton, à l’image du dénommé Ralston, qui a d’ailleurs assez miraculeusement terminé le match. 

On notera d’ailleurs au passage l’arbitrage totalement incohérent livré par monsieur Orsato. Et puis, comme toutes les équipes qui affrontent le PSG, le Celtic a explosé en fin de match, en marquant contre son camp puis en encaissant une exceptionnelle tête plongeante dans la lunette opposée signée Cavani à la réception d’un centre de Kurzawa. L’attaquant uruguayen y est allé de son doublé hebdomadaire et a même été bon dans le jeu, ce que je ne dis pas si souvent.

En seconde période, Neymar a perdu beaucoup de ballons mais il faut dire qu’il tente à chaque fois des trucs compliqués. Quant à Mbappé, auteur d’une première mi-temps assez sensationnelle, il s’est un peu éteint après le repos en abusant des dribbles. Mais bon, c’est vraiment pour chercher la petite bête, parce que le PSG a idéalement lancé sa saison européenne. Voilà, avant de s’enflammer, on va quand même attendre un adversaire un peu plus costaud, à commencer par Lyon qui se déplace au Parc dimanche soir. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 12 Sept. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer