Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot avec Pierre Menes ? C'est là que ça se passe !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

France - Pays-Bas : les notes des Bleus

  • Article
  •  
  • 31 Août 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Pas la peine d’aller chercher très loin qui a eu la meilleure note lors de ce France - Pays-Bas…

France - Pays-Bas : les notes des Bleus

Lloris (non noté) : Aussi incroyable que cela puisse paraître de ne pas noter un gardien qui affronte les Pays-Bas, c’est le cas ce soir de Lloris. À part une sortie aérienne pas bien compliquée, il n’a absolument rien eu à faire.

Sidibé (7) : Très peu de boulot défensif également pour le latéral monégasque, qui a bien combiné avec Coman sur les phases offensives. Une bonne participation au jeu récompensée par une passe décisive sur le but de Mbappé. Un match très intéressant.

Koscielny (6) : Extrêmement impressionnant dans le jeu aérien où il a gagné absolument tous les duels. Comme très souvent, il a fait un match propre et sérieux, avec une alerte sur un coup pris dans la surface néerlandaise. Il demeure une valeur sûre des Bleus.

Umtiti (6) : Quasiment aussi impressionnant que son compère de l’axe dans le jeu de tête, il est resté très prudent au niveau du jeu et de la relance mais là aussi, c’est une copie convaincante rendue par le Barcelonais.

Kurzawa (6) : On peut regretter qu’il n’ait pas mieux exploité les nombreux ballons qu’il a eus en attaque. On pouvait aussi s’attendre à ce qu’il souffre défensivement face à Robben. Mais comme c’était le fantôme de l’ailier néerlandais qui était sur la pelouse du Stade de France, il a passé une soirée tranquille et a pu se concentrer sur sa participation au jeu. 

Kante (8) : Énorme du début à la fin. À la récupération, à l’impact et dans la transmission - cette transversale de 50 mètres en première période ! -, le Blues a été impérial. C’est désormais un titulaire plus qu’indiscutable dans l’entrejeu des Bleus. 

Pogba (6) : J’ai trouvé qu’il était positionné trop bas en début de match, plus bas encore que Kanté. Et puis, la confiance aidant au fil d’un match de plus en plus facile, il s’est enhardi, avec quelques beaux gestes techniques à la clé. Une prestation très correcte.

Coman (6) : Un début de rencontre très timide, où il semblait souffrir sur le plan physique. Et puis, il s’est libéré en passant son premier crochet, toujours très imprévisible même s’il n’y a pas toujours grand chose derrière. Il a grandement continué au climat d’insécurité qui a plané pendant tout le match sur la défense batave.

Griezmann (7) : Ça fait du bien de voir un bon Griezmann avec l’équipe de France, parce que ça faisait un moment que ce n’était pas le cas. Il a ouvert le score avec beaucoup de sang-froid, a offert le troisième but à Lemar et a globalement bien combiné avec ses partenaires d’attaque. Une bonne prestation qui ferait presque oublier sa coupe de cheveux. 

Lemar (9) : Le roi du terrain. Tout ce qu’il fait respire le football, l’intelligence, la clairvoyance. Il a une activité de numéro 8, une aisance technique de numéro 10 et une efficacité de numéro 9 avec ces deux buts marqués, dont cette volée du gauche absolument sublime. Il va falloir ramer pour lui piquer sa place. 

Giroud (6) : Ce n’était pas le meilleur Giroud, mais il est passeur décisif pour Griezmann, il a été présent au duel, souvent peu ménagé par la défense centrale néerlandaise. Évidemment, on a eu droit à quelques fautes techniques un peu habituelles chez lui mais bon, ce serait méchant de dire qu’il n’a pas tenu son rang.

Remplaçants : Lacazette et Fekir n’ont pas joué assez longtemps pour qu’on en parle. En revanche, l’entrée de Mbappé a été le coup de grâce pour une défense des Oranje déjà aux abois. Il a illuminé le Stade de France en un quart d’heure de présence sur le terrain, avec une première occasion où il dribble quatre mecs avant de voir sa frappe repoussée par le gardien et une seconde sur laquelle il est à l’origine et à la conclusion, pour son premier but en Bleu. Il n’a plus l’air préoccupé - il n’a plus aucune raison de l’être puisque son problème est désormais réglé - et régale à nouveau. Tous ceux qui disent qu’il est surfait et qu’il n’a rien prouvé ne se rendent pas compte du talent absolument exceptionnel de ce garçon. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 31 Août 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer