Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot avec Pierre Menes ? C'est là que ça se passe !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Monaco assomme la Ligue 1

  • Article
  •  
  • 21 Mars 2016
  •  
  • Pierre Ménès

Vainqueur au Parc à la surprise générale, l’AS Monaco a fait un grand pas vers le fauteuil de dauphin. Plus tôt dans la journée, Nice avait repris sa place sur le podium et Bordeaux poursuivi son chemin de croix…

Monaco assomme la Ligue 1

Il n’y avait pas grand monde - moi compris - pour aller mettre un billet sur la victoire de Monaco au Parc, hier soir. Pas parce que je pensais l’ASM incapable de faire un bon match à l’extérieur mais parce que les dernières performances monégasques avaient été tellement insipides que je les voyais mal résister à la puissance parisienne. Ils auraient pu céder au cours d’une première période pendant laquelle le PSG a offert des séquences de jeu d’une très grande qualité. Ils auraient dû céder sur ce but d’Ibrahimovic refusé pour un hors-jeu imaginaire, qui aurait grandement changé la physionomie de ce match. Mais pour le coup, il faut reconnaître que l’action était très compliquée à déchiffrer pour un oeil humain.

Pendant tout ce premier acte, les Monégasques étaient inexistants. Les Parisiens ont multiplié les passes et les mouvements d’approche, mais ont souvent gâché par manque de justesse dans le dernier geste, symbolisé par la faiblesse technique abyssale de Cavani en bout de chaîne. Et puis après le repos, Paris s’est relâché au niveau de la concentration. Les champions de France ont alors encaissé un joli but de Vagner Love sur une action où ils manquent clairement d’agressivité, avant que David Luis ne tente un double-contact dans sa surface, raté et suivi d’une grossière faute sur Fabinho qui provoque le penalty… Même Ibra, qui a ensuite gâché deux grosses occases, n’y était pas.  

Alors évidemment, pour le PSG cette défaite n’est qu’une péripétie. Parce que le résultat et la seconde période ne doivent pas faire oublier la première. Il va juste falloir que Paris se remobilise pour ne pas fausser le championnat - ce que je ne crois pas d’ailleurs. Il est assez curieux de noter que les deux rencontres perdues par les Franciliens cette saison correspondent aux deux fois où ils ont eu huit jours pour préparer un match. Finalement, même s’il elle s’en plaint, cette équipe a besoin de jouer tous les trois jours pour évoluer à son intensité maximale. Les Monégasques, eux, ont très bien répondu aux victoires de Lyon, de Rennes et à celle de Nice. 

Un succès très facile obtenu par les Aiglons face à une équipe d’Ajaccio qui va avoir du mal à se maintenir en Ligue 1. Très facile parce qu’elle compte dans ses rangs un joueur nommé Hatem Ben Arfa, qui a ouvert le score d’un but « benarfesque » avant d’ouvrir sa boîte à chocolats pour ses coéquipiers et notamment Plea, qui a raté la première offrande du maestro mais pas la seconde, Seri parachevant cette victoire d’un troisième but sur une passe parfaite de Germain. L’OGCN poursuit sa super saison sans s’occuper des autres et ça lui va bien. Mais clairement, stats à l’appui, il y a un Nice avec et un Nice sans Ben Arfa. 

Et puis en tout début d’après-midi, les affaires bordelaises ne se sont pas arrangées malgré le changement d’entraîneur décidé en début de semaine. Les Girondins ont livré un match sinistre face à Bastia, avec un nombre famélique d’occases. Pourtant, ils avaient fait le plus dur en ouvrant la marque en fin de match sur une frappe de loin de Contento passée entre plusieurs jambes. Mais ils ont cédé deux minutes plus tard, sur une tête de Ngando à bout portant. Cette équipe bordelaise a l’air totalement amorphe, pour ne pas dire dépressive. Et quand on sait que les hommes de Ramé iront à Monaco lors de la prochaine journée, ça fait peur. 

On va désormais avoir droit à une coupure internationale, placée d’une façon assez invraisemblable dans la saison. Mais bon, les problèmes de calendrier, c’est un autre débat.   

 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 21 Mars 2016
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer