Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot avec Pierre Menes ? C'est là que ça se passe !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Paris s'offre un festival

  • Article
  •  
  • 14 Mars 2016
  •  
  • Pierre Ménès

On le savait depuis longtemps mais c'est désormais officiel : le PSG est champion de France de Ligue 1. Les Parisiens, auteurs d'un joli festival sur la pelouse de Troyes, vont désormais pouvoir se concentrer sur la C1 et les coupes nationales. De leur côté, les Lyonnais ont laissé filer deux points précieux dans la course à la deuxième place.

Paris s'offre un festival

On ne va pas spécialement s'éterniser sur le titre de champion du PSG, qui est évidemment tout sauf une surprise. On l'évoquait depuis la première journée, ou presque. Les Parisiens jouaient à Troyes ce dimanche après-midi et il ne faisait aucun doute qu'ils allaient l'emporter. Finalement, la seule chose vraiment surprenante reste l'ampleur historique du score. C'était presque douloureux de regarder ce match, dont le déroulé a simplement été la démonstration du professionnalisme absolu de cette équipe depuis le début de la saison. Que ce soit en Ligue 1 ou dans les autres compétitions, les Parisiens jouent tous les matchs avec sérieux et application. Une telle raclée en est la parfaite illustration.

Ces joueurs sont considérés comme des stars et ils l'assument, à l'image d'un Zlatan Ibrahimovic qui a une nouvelle fois survolé les débats en inscrivant un quadruplé. Alors on peut dire que c'est trop facile ou que ça n'a pas d'intérêt mais si on s'extasie devant les cartons du Real, du Bayern et du Barça, pourquoi ne pas en faire autant avec ceux du PSG ? Ce sacre à huit journées de la fin - record de précocité en Europe - va permettre à Laurent Blanc de pouvoir gérer sereinement son effectif pour que tout le monde soit en pleine forme lors des échéances européennes.

L'autre match de l'après-midi a été marqué par la victoire tout à fait méritée du FC Nantes face à Angers. Les Canaris se sont bien rachetés après leur derby raté face à Rennes la semaine passée. Pour les Angevins, il est grand temps que ce championnat se termine. La dalle angevine est devenue une dalle de béton qui pèse lourd dans les jambes. On a l'impression que cette jeune équipe a tout donné physiquement et même si Letellier a fait quelques très beaux arrêts, il a fini par céder deux fois devant Sala. Ce dernier commence vraiment à bien se réveiller. Je l'ai dit au CFC, Nantes reste à la lutte pour les places d'honneur, comme une quantité industrielle d'équipes depuis le début de cette saison.

La course-poursuite s'annonce haletante 

Comme d'autres, j'attendais surtout l'affiche du dimanche soir et je n'ai pas été déçu. Rennes et Lyon ont livré un très bon match. Après avoir vu tant d'équipes jouer sans envie, sans implication et sans hargne ce week-end, ça a fait du bien à tout le monde de voir deux clubs tout donner sur le plan physique. Parfois même avec excès, ce qui aurait pu aboutir sur un match à plusieurs cartons rouges (Pedro Mendes, Rafael...). Mais on retiendra surtout le côté spectaculaire de la rencontre et les nombreuses occasions, notamment pour Lyon, qui aurait pu mener 3-0.

Ghezzal a ouvert le score en contre sur une action de Cornet avant que Lacazette ne double la mise de la tête, profitant de la seule bourde du match de Costil, excellent par ailleurs. Alors qu'on pouvait penser que le plus dur était fait, Rennes est revenu au score, grâce notamment au coaching très audacieux de Rolland Courbis. En remplaçant Gourcuff par Boga à la mi-temps, il a quasiment joué en 4-2-4 dans le deuxième acte. Les Rennais ont recollé grâce tout d'abord à un but de Diagne suite un corner de Dembélé sur lequel Lopes n'est pas très bien inspiré. Puis, sur une nouvelle action de Dembélé, Boga a égalisé.

Evidemment, ce nul n'arrange pas du tout Lyon, toujours engagé dans une course-poursuite avec l'AS Monaco. Mais si les Rhodaniens ont eu une très bonne première heure, ils ont un petit peu cédé par la suite et ont surtout manqué de réalisme en fin de match. Même s'ils ont un calendrier chargé, les Rennais ont quant à eux montré ce qu'ils devaient faire pour espérer accrocher une place européenne. Quoi qu'il en soit, c'était un match de Ligue 1 agréable à suivre, notamment par son intensité et c'est assez rare pour être souligné.

Pierrot

  • Article
  •  
  • 14 Mars 2016
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer