Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot avec Pierre Menes ? C'est là que ça se passe !

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Un Classico de rêve

  • Article
  •  
  • 08 Févr. 2016
  •  
  • Pierre Ménès

Serré, tendu et relativement imprévisible, ce Classico au Vélodrome a tenu toutes ses promesses. Si les Parisiens sont une nouvelle fois sortis vainqueurs de cette belle bataille, les Phocéens n'ont pas à rougir et cette prestation pourrait bien leur servir pour l'avenir.

Un Classico de rêve

Je crois que la première chose à dire, avant de rentrer dans les détails, c'est qu'on a vu un superbe match. Du rythme, des occasions, des jolis buts, de l'engagement, pas de mauvais gestes ni d'animosité : c'est une rencontre qui a fait honneur à la Ligue 1. C'est une satisfaction d'avoir vu un grand match de foot car ça n'a pas toujours été le cas lors des précédentes confrontations entre le PSG et l'OM, même quand les deux équipes étaient en haut du classement.

Après une telle prestation, j'ai évidemment envie de faire une remarque sur les Marseillais : pourquoi ne jouent-ils pas comme ça contre les autres équipes aux Vélodrome ? Ils auraient 10 ou 12 points de plus et seraient totalement dans la course à la Ligue des Champions. C'est un peu dommage de devoir attendre le Classico pour voir les Phocéens élever leur niveau de jeu à ce point. Cette transformation n'a finalement pas suffi et le PSG a fait la différence grâce à ses grands joueurs. Comme l'a très bien dit Habib Beye sur le plateau du CFC - et on ne peut pas le suspecter d'être pro-parisien - ce que réalise le club de la capitale, il ne faut pas le minimiser. Gagner toutes les semaines, tous les trois jours même et dans toutes les compétitions malgré le turn over et les blessures, c'est impressionnant. Même dans des matchs compliqués comme à Geoffroy-Guichard ou hier soir au Vélodrome, Paris l'emporte. Cela prouve aussi qu'il y a une implication et un professionnalisme dont beaucoup de joueurs de Ligue 1 feraient bien de s'inspirer. 

Concernant la rencontre en elle-même, les dix premières minutes ont été cauchemardesques pour l'OM. Zlatan a ouvert le score très rapidement sur un bon centre de Maxwell. Derrière, Di Maria manque une énorme occasion en croisant trop sa frappe du gauche. C'est l'un des tournants du match car si l'Argentin avait trompé Mandanda, ça aurait été un déluge. Le grand mérite des Marseillais a été de réussir à inverser la tendance, sous l'impulsion d'un Diarra une nouvelle fois exceptionnel. Cabella a marqué un très joli but qui a remis Marseille dans le match. De cette égalisation jusqu'à l'heure de jeu, on a vu une superbe équipe de l'OM, qui s'est créée des occasions. Maxwell a notamment sauvé sur sa ligne une reprise un peu ratée de Batshuayi.

Les Verts continuent de grimper 

Mais si les hommes de Michel ont eu une possession de balle supérieure à celle du PSG pendant de longues minutes, ils ont, comme bien d'autres clubs de Ligue 1 avant eux, fini par céder. C'est trop dur physiquement de tenir toute la rencontre. À l'heure de jeu, il y a eu une cassure et les Parisiens ont remis le pied sur le ballon. La classe des joueurs parisiens a ensuite fait la différence et notamment celle d'Ibra, auteur une nouvelle fois d'un but et d'une passe décisive pour Angel Di Maria. Formidable pour un joueur totalement cramé. Désormais, il faut espérer que les Phocéens pourront faire comme les Verts. Battus eux aussi à domicile par Paris, ils ont appris de cette défaite et ont trouvé une nouvelle énergie pour pouvoir capitaliser derrière.

Justement, Saint-Etienne a réalisé un sacré coup à Bordeaux, en s'imposant très logiquement, très facilement et très largement grâce notamment à deux buts rapides. Ce ne sont pas des débuts faciles pour Bernardoni mais il ne faut pas oublier qu'il n'a que 18 ans même si en le regardant, on a l'impression qu'il en a le double. Passer de Troyes à Bordeaux, ce n'est pas simple, surtout quand la défense des Girondins se met au niveau de celle des Aubois. Sur le premier but de Pajot, c'est Crivelli qui lève la balle et lob le portier. Sur la deuxième réalisation stéphanoise signée Tannane, Bernardoni est responsable parce qu'il ne ferme pas son angle. Derrière, il arrête un penalty mais s'incline de nouveau sur une tête assez chanceuse de Söderlund. Buteur, l'attaquant norvégien s'est également mué en passeur décisif pour Nolan Roux. Hier, les Verts étaient nettement au-dessus de Bordeaux. L'arrivée de Tannane, qui a l'air d'être très intéressant, va peut-être permettre à Söderlund d'être encore plus efficace. C'est un atout offensif de plus pour des Verts qui en avaient bien besoin. 

Enfin, en début d'après-midi, on a eu droit à un Lille-Rennes affligeant en première période, surtout du côté du club breton, qui a débuté avec cinq défenseurs et deux milieux défensifs. L'ouverture du score d'Eder a logiquement récompensé la domination lilloise en fin de première période. Le Stade Rennais est revenu dans la partie suite à une succession de faits de jeu. Les Bretons n'ont pas obtenu de penalty sur la faute évidente de Civelli sur Ntep mais ce n'était que partie remise puisque celle de Soumaoro sur l'international français a été sanctionnée par l'arbitre. Boufal a également été expulsé après avoir laissé trainer la semelle par deux fois. Ce joueur est bourré de talent, on est tous d'accord, mais il a quand même déjà pris huit cartons jaunes et deux rouges depuis le début de la saison. C'est beaucoup trop. Il faut qu'il progresse dans le jeu collectif et dans la domination de ses nerfs sinon, il restera un nouvel espoir déçu. Il a les qualités pour faire mieux mais il faut qu'il se calme. Cela vaut d'ailleurs aussi pour d'autres Lillois, notamment Civelli et Obbadi. Ils ont eu une attitude lamentable en mettant en permanence la pression sur l'arbitre alors que ça n'avait pas spécialement lieu d'être. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 08 Févr. 2016
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer