Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

France-Uruguay: les notes

  • Article
  •  
  • 16 Août 2012
  •  
  • Pierre Ménès


Lloris (6,5)
 : Il n'a rien eu à faire sauf cet arrêt décisif au pied qui lui permet de garder sa cage inviolée. C'est ce qu'il y a de plus difficile pour un gardien. Il l'a fait une fois de plus. 

Debuchy : Il était prévu qu'il ne joue qu'une mi-temps, il n'a finalement passé que 27 minutes sur le terrain car le LOSC joue vendredi face à Nancy. Remplacé par Jallet (5), qui n'a guère été en difficulté défensivement mais n'a pas non plus apporté offensivement. Par manque d'automatisme, mais aussi par timidité. On le sentait sur la retenue.

Yanga Mbiwa (6,5) : Peu mis à contribution défensivement, mais tout ce qu'il a fait était propre. Il place une tête déviée par le gardien uruguayen sur le poteau, ce qui est loin d'être anodin. Plus globalement, je l'ai trouvé très serein, très autoritaire pour un mec qui vivait sa première sélection. Très intéressant pour la suite.

Sakho (6) : Ceux qui l'ont vu face à Lorient n'ont pas dû le reconnaître. Ce qui prouve au passage que c'est plus facile de jouer à côté de Yanga Mbiwa que d'Alex. Il est resté assez prudent mais tout ce qu'il a fait était plus net que contre les Merlus, notamment au niveau de son placement. 

Evra (5) : On a l'air parti pour se farcir Evra encore un petit moment, donc on va faire avec. Alors défensivement, comme tout le monde il n'a pas eu grand chose à faire. Mais offensivement, j'ai du mal à comprendre comment son entente avec Ribéry - ils ont bien dû faire une vingtaine de matchs ensemble côté gauche - n'est pas meilleure que ça. 

Mavuba (5) : Très concentré sur son placement, le capitaine lillois a occupé une position de libéro du milieu et laissé à Gonalons le soin de faire quelques percées. Du coup, il est resté "bien en place" et il n'y pas grand chose à dire, ni en positif ni en négatif, sur sa prestation. J'aurais aimé qu'il fasse preuve d'un peu plus d'esprit d'entreprise.

Gonalons (6) : Je l'ai trouvé agressif dans le bon sens du terme, il est allé au combat, a fait le pressing… Et il fallait le faire face aux Uruguayens qui ne sont pas réputés pour être des poètes. Typiquement le genre de joueur qui doit plaire à Deschamps.

Valbuena (4,5) : Une volée écrasée pas trop mal, mais à part ça… Et il a repris son sport favori, à faire des cabrioles dès qu'on le touche. A un moment donné, il fait 12 roulades par terre comme si on venait de l'électrocuter, juste sous les yeux de l'arbitre. Mais comme celui-ci ne siffle pas, il se relève d'un bond et gambade à nouveau comme comme un cabri. Ridicule. Voilà une prestation qui n'apportera rien à la gloire du lutin marseillais. 

Ribéry (5) : On a retrouvé le Ribéry de l'Euro ! De la bonne volonté, beaucoup d'énergie et d'efforts, de la disponibilité… Mais à l'arrivée, pas d'occasion franche, pas de frappe, pas de passe décisive… On est quand même en droit d'attendre autre chose de la part d'un joueur majeur du Bayern, non ? 

Benzema (4) : Alors lui c'est simple : pendant la Marseillaise il faisait la gueule, il n'a pas applaudi la minute de silence pour Thierry Roland et on a eu l'impression qu'il s'emmerdait du début à la fin. DD a tenté de l'associer à Giroud, mais il n'a jamais cherché à combiner avec le néo-Gunner et la seule chose à mettre à son crédit est cette frappe sur le poteau. Pour un mec bombardé depuis un an "meilleur joueur français", c'est franchement inquiétant. Alors OK, il n'est pas en avance sur un plan physique, mais vu le contexte il aurait au moins pu montrer qu'il avait envie d'être là.

Giroud (4) : C'est une mauvaise note, mais c'est proportionnel à ce qu'il a fait dans ce match. En première mi-temps, il a touché 13 ballons ! A part la tête qui amène l'occasion de Yanga Mbiwa, il n'a pas fait grand chose. Il faut dire aussi qu'il n'a jamais été servi dans de bonnes conditions et qu'il a finalement joué seul en pointe puisque Benzema décrochait souvent et ne combinait qu'avec Ribéry. Pas sûr que l'ancien Montpelliérain ait apprécié sa soirée…

Parmi les remplaçants entrés en jeu, je ressors sans hésiter Capoue (7), qui est pour moi LA grosse satisfaction de ce match et qui, comme Gonalons, est exactement le type de joueur qu'affectionne notre nouveau sélectionneur. Il a mordu dans le ballon et c'est lui qui offre cette superbe passe pour la volée écrasée de Valbuena. Comme Yanga Mbiwa, il n'a pas semblé intimidé le moins du monde pour sa première sélection et a pris date pour la suite.

Pierrot

  • Article
  •  
  • 16 Août 2012
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer