Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Allemagne-France : les notes des Bleus

  • Article
  •  
  • 14 Nov. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Les trois attaquants sont évidemment à l’honneur après ce joli 2-2 décroché en Allemagne. Mais pas que…

Allemagne-France : les notes des Bleus

Mandanda (6) : Auteur de quelques bonnes parades, le gardien marseillais s’est montré plutôt sûr même s’il a encaissé deux buts. Il a montré sur ces deux matchs qu’il avait largement le niveau, ce qui n’est une surprise pour personne. 

Jallet (5) : Intéressant dans le jeu lors de la première demi-heure, le Niçois a ensuite baissé de pied, perdu pas mal de ballons et laissé les Allemands - notamment Draxler et Plattenhardt - passer de son côté. 

Varane (6) : Souverain dans le domaine aérien, notamment en première période, le capitaine des Bleus s’est montré agressif dans les duels et est resté prudent dans la relance. Face à l’Allemagne, ce n’était sans doute pas plus mal.

Umtiti (6,5) : Auteur de quelques interceptions bien senties et présent dans les duels. Alors il se fait mystifier sur le deuxième but allemand mais à sa décharge, l’action est très bien menée et la déviation de Götze, parfaite. On le sait depuis l’Euro, mais il est aujourd’hui beaucoup plus qu’un remplaçant. 

Digne (6,5) : Dommage qu’il soit barré par Alba au Barça mais visiblement, ça ne l’empêche pas de progresser, même si c’est plus à l’entraînement qu’en match. Son centre de volée pour Martial sur l’ouverture du score est parfait. Comme contre la Biélorussie, il a largement tenu sa place et sera un concurrent sérieux de Kurzawa pour la seconde place de latéral gauche (si Mendy revient, évidemment).

Rabiot (6) : Il a joué sentinelle jusqu’à l’entrée de Nzonzi et on sait que ce n’est pas le poste qu’il affectionne le plus. Malgré une ou deux petites étourderies, il a fait le boulot avec application avant le repos, se montrant plus discret après. Une prestation relativement convaincante. 

Tolisso (7) : Je trouve tout ce qu’il fait d’une intelligence et d’une propreté rares. Avec lui, le ballon vit, il se projette bien vers l’avant, offre de bons ballons… Je pense que c’est celui qui a marqué le plus de points lors de ces deux derniers matchs de l’année. 

Matuidi (6) : Avec lui, on est quand même rarement déçu. À l’origine du premier but français, accrocheur et volontaire dans l’entrejeu, le Turinois fait très bien ce qu’il sait faire et demeure toujours aussi précieux. Un match sans étincelle mais costaud.

Mbappé (7) : Le problème avec lui, c’est qu’il va tellement vite qu’il est parfois obligé de jouer seul parce que tout le monde est encore derrière. C’est le paradoxe de son incroyable vitesse. Il a perdu quelques ballons par excès d’individualisme mais on sent à chaque prise de balle qu’il peut se passer quelque chose. Comme sur cette passe décisive limpide pour Lacazette.

Martial (7,5) : Le seul reproche qu’on puisse lui faire, c’est d’avoir goinfré ce ballon de 3-1 qui aurait assuré la victoire aux Bleus. À part ça, sa prestation était vraiment bonne. Il ne faut pas oublier le Martial nonchalant et agaçant de ces dernières saisons - notamment à l’Euro. Hier soir, on l’a vu déterminé, agressif sur ses prises de balle et dans ses dribbles. Son enchaînement sur le premier but est sublime. Lui, il revient fort dans la course.

Lacazette (7) : Giroud marquant presque à chaque match, les comparaisons commençaient à poindre de toutes parts ces derniers temps. Il jouait donc très gros et a bien répondu, avec un but tout fait, cadeau de Martial, et un second de pur avant-centre sur un duel bien négocié face à Trapp. Et puis, sa participation au jeu est vraiment intéressante. Il a mis le temps, mais Alex a enfin marqué des points en sélection. 

Remplaçants : Nzonzi m’a semblé moins intimidé que lors de son entrée face au Pays de Galles et Pavard s’est à nouveau illustré avec quelques déboulés et centres intéressants côté droit, avant de se faire assassiner par Wagner sur un tacle qui aurait valu un carton rouge en match officiel. Lui aussi a montré qu’il faudrait compter avec lui pour la Coupe du Monde. Griezmann et Kurzawa n’ont pas joué assez longtemps pour être évalués.

On se retrouve demain pour l’analyse.

Pierrot

  • Article
  •  
  • 14 Nov. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer