Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

France-Galles : notes des Bleus et analyse

  • Article
  •  
  • 10 Nov. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Après ce match plutôt abouti lors duquel les Bleus ont marqué à deux reprises et touché quatre fois (!) les montants, les meilleures notes sont à trouver dans le secteur offensif.

France-Galles : notes des Bleus et analyse

Mandanda (6,5) : Un arrêt assez facile sur une frappe écrasée en première période et deux belles parades en seconde, sur le seul moment chaud gallois du match. Un bon retour en sélection.

Jallet (6) : Présent dans le jeu et bien en jambes, le Niçois a été une agréable surprise. Remplacé par Pavard (6), qui est bien rentré dans le match, a fait montre d’une certaine aisance technique et a même trouvé le poteau pour sa première sélection. Vraiment pas mal…  

Koscielny (5) : Un match très facile pour le défenseur d’Arsenal, qui n’ a pas beaucoup pris de risque par ailleurs. Vraiment le genre de rencontre sans histoire pour lui.

Umtiti (6) : Un peu plus présent que Koscielny et en plus, il a trouvé la barre d’une frappe limpide. C’est aujourd’hui un cadre de l’équipe.

Kurzawa (5) : Un bon centre sur la tête de Tolisso avant le repos. Les autres n’étaient pas réussis. Il ne peut pas être critiqué défensivement car les Gallois n’ont pas attaqué de son côté. 

Tolisso (6,5) : Une super passe décisive pour Griezmann sur l’ouverture du score et une bonne activité d’ensemble. Remplacé par Nzonzi (5,5), qui a souffert de la comparaison avec Tolisso sur le plan technique. Très timide et trop sobre au départ, j’ai trouvé qu’il avait pris confiance au fil des minutes. 

Matuidi (7) : Très bon premier acte, tant à la récupération que techniquement. Il s’est un peu éteint lors du second mais globalement, ce qu’il a proposé était très solide. Visiblement, son transfert à la Juve lui a fait beaucoup de bien.

Mbappé (7,5) : Apparemment, sa mauvaise passe est déjà derrière lui. Il a été brillant tout au long de la partie et surtout dans l’expression collective. Bonne entente avec Griezmann, une barre transversale en début de match, une passe décisive pour Giroud et une autre qui aurait pu l’être pour Pavard. Une excellente prestation.

Griezmann (8) : Il n’a joué qu’une heure, mais quelle heure ! Une première mi-temps à 66 ballons avec un joli but, de bonnes combinaisons avec Mbappé… Lui qui est tellement en difficulté en ce moment avec l’Atletico, ce match va lui faire grand bien sur le plan psychologique. 

Coman (5) : J’ai toujours envie de faire le même commentaire avec le Munichois : des dribbles brillants, des prises de balle magnifiques et des accélérations fantastiques, mais à l’arrivée, il n’y a rien, à part une bonne frappe qui touche l’extérieur du poteau. S’il pouvait finir ses actions comme il les commence, ce serait un monstre.

Giroud (5) : Un match à la Giroud. On ne l’a pas vu et… il a planté son but. Il faut croire que c’est comme ça avec lui. C’est sûr qu’avec Griezmann, Coman et Mbappé qui jouent à 2000 à l’heure, il est un peu désavantagé. 

Remplaçants : Fekir, Martial, Lacazette et Thauvin sont entrés en jeu trop tard pour être jugés.

 

L’analyse

C’était un match agréable à suivre contre une bien faible équipe du Pays de Galles, privée de Bale. Cette équipe n’est pas qualifiée pour la Coupe du Monde et a on vu pourquoi hier soir. On ne peut pas reprocher grand chose à l’équipe de France, qui a bien joué, qui a combiné, qui s’est créée beaucoup d’occasions. Mais elle a été trop maladroite dans la finition et surtout assez malchanceuse puisque quatre Bleus (Mbappé, Coman, Umtiti et Pavard) ont touché du bois. 

Il est évident que, des deux matchs que jouent les Bleus lors de cette coupure internationale, celui de mardi face à l’Allemagne s’annonce beaucoup plus relevé et plus important. On va voir quelle équipe Deschamps alignera à Cologne mais en attendant, ce match plutôt abouti sur le plan offensif a eu le mérite de montrer au sélectionneur que le salut de cette équipe passera par le jeu et par l’attaque. 

Au milieu, j’ai trouvé que le duo Matuidi-Tolisso avait très bien fonctionné. J’ai toujours eu du mal à imaginer l’ancien Parisien dans un milieu à deux mais c’est le système dans lequel il évolue à la Juve et il s’est fondu dedans très facilement. Mais le gros point positif de ce match, c’est la très bonne entente entre Griezmann et Mbappé, alors que cela avait été catastrophique en Bulgarie. Deschamps a dû reprendre les choses en mains car cette fois, les deux joueurs se sont souvent cherchés, avec bonheur. Ça, c’est extrêmement prometteur. 

 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 10 Nov. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer