Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Quand Paris régale

  • Article
  •  
  • 31 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Avec ce nouveau carton face à Anderlecht, Paris a assuré sa qualification pour les huitièmes de finale. Reste à aller chercher la première place du groupe dans trois semaines à Munich.

Quand Paris régale

Entendons-nous bien : Anderlecht n’était pas l’adversaire du siècle, même si j’ai vu des équipes de Ligue 1 offrir des oppositions plus pourries que celle des Belges. Mais quand le PSG joue bien, il faut aussi le reconnaître. Hier soir, les Parisiens ont fait un grand match. Et pendant 90 minutes. Avec un excellent jeu collectif, beaucoup de vitesse et un haut niveau technique. C’est un match que j’ai eu du plaisir à regarder. 

Le PSG en est donc à 17 buts inscrits et aucun encaissé en quatre matchs de LDC. Même si le groupe n’est pas d’une difficulté rare et que la finale aura lieu à Munich - Paris étant le mieux placé avec sa différence de buts particulière face aux Bavarois. J’étais un peu étonné au départ qu’Emery n’ait pas laissé souffler Mbappé au coup d’envoi en titularisant Di Maria. Mais il faut avouer que la très bonne performance du jeune attaquant français - beaucoup plus collectif que lors des derniers matchs et auteur de sa quatrième passe décisive en quatre matchs de LDC cette saison - a donné raison au coach parisien.

Une passe décisive délivrée à un Verratti rayonnant comme on ne l’avait plus vu depuis longtemps, très actif, physiquement et techniquement au top. S’il pouvait marquer plus souvent… Neymar a également été omniprésent. Et décisif, avec son quatrième but en quatre matchs de LDC et ce coup-franc sur le poteau qui mène au premier but de Kurzawa. Le latéral parisien qui est donc l’homme du soir. 

Il faut dire que l’ancien Monégasque en a pris plein la gueule depuis le début de la saison. Parfois à juste titre, mais avec un acharnement qui m’a profondément déplu. Certains joueurs parviennent parfois à faire taire les critiques. Lui l’a fait d’une façon éclatante avec un triplé peu banal pour un latéral. Trois jolis buts, en plus. C’est un match qui va certainement redorer une confiance un peu perdue et qui montre que sur le plan offensif, c’est un excellent joueur.

C’est comme ça qu’on devrait voir le PSG évoluer plus souvent. Pas de ronron, de la vitesse, de bons échanges techniques et de l’efficacité. La seule ombre au tableau, c’est le match un peu triste de Cavani. Mais bon, il a suffisamment donné - et marqué - depuis le début de la saison pour se permettre d’avoir un match sans. Si on peut l’admettre pour Mbappé ou Neymar, je ne vois pas pourquoi on ne l’admettrait pas pour l’Uruguayen. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 31 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer