Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

LOSC – OM : Bielsa, seul contre tous

  • Article
  •  
  • 29 Oct. 2017
  •  
  • Trumer Emmanuel

L’affiche de la 11e journée de Ligue 1 oppose, ce dimanche soir (21h, Canal +), le LOSC de Marcelo Bielsa à l’OM de Rudi Garcia. Après huit matches sans victoire en Ligue 1, la pression se fait de plus en plus forte sur l’entraineur argentin et ses joueurs, tandis que l’OM doit y voir une belle occasion de poursuivre sa série.

LOSC – OM : Bielsa, seul contre tous

Après neuf rencontres disputées en Ligue 1, et une face à Valenciennes en Coupe de la Ligue, les supporters lillois doivent avoir du mal à reconnaître le projet vendu lors de l’arrivée de Marcelo Bielsa dans le nord. Alors que l’objectif initial était de terminer dans les 5 premiers du championnat, la 19e place actuelle incite plutôt à la crainte. Il faut dire que les raisons de se réjouir sont plutôt minces pour l’actionnaire Gérard Lopez. Celui qui a investi 70 millions d’euros lors du dernier mercato estival et 20 millions lors du mercato hivernal précédent a pour but de faire progresser les nombreux joueurs arrivés, comme peut le faire Monaco. Dans le projet lillois, Bielsa est le garant de l’avenir doré de l’effectif le plus jeune parmi les cinq grands championnats européens (22,8 ans de moyenne d’âge). Un effectif que l’argentin a choisi. Sauf que pour l’instant, pas grand-chose ne fonctionne comme prévu.  

Malgré un calendrier favorable depuis le début de saison (Lille n’a disputé aucun choc mis à part la réception de Monaco et un cinglant 0-4), le LOSC n’a remporté qu’une seule rencontre face à Nantes lors de la première journée. Pire, les préceptes qui ont fait de l’Argentin une idole de la cité phocéenne ne semblent pas germer dans le nord. A Lille, Bielsa est à la tête de la deuxième pire attaque devançant seulement le FC Metz dans ce classement. La possession de balle est bien souvent en faveur des Dogues, mais l’animation offensive est tellement défaillante qu’aucun joueur lillois n’a inscrit plus d’un but en Ligue 1. Le projet du club nordiste étant bâti autour du technicien argentin, il semble inconcevable de voir « El Loco » plier bagage tant il n’a cessé de louer la qualité des moyens mis à sa disposition lors de son arrivée. Sauf qu’avec la tension actuelle qui règne au domaine de Luchin, difficile de miser ne serait-ce qu’une petite pièce sur l’avenir du technicien argentin si son équipe venait à s’incliner face à l’OM.

Pourtant, c’est bien de temps dont a besoin Marcelo Bielsa avec son équipe. Les nombreux bouleversements à l’intersaison obligent à l’indulgence, et une série positive à l’opposé de celle vécue par les Lillois actuellement n’est pas à exclure.

L’OM doit suivre la cadence de Monaco

Loin des problèmes de celui qui a fait rêver la cité phocéenne (2014-2015), les joueurs de Rudi Garcia débarquent à Lille couverts de louanges et avec la possibilité de confirmer leur bonne forme du moment. Alors que le LOSC sort d’une rencontre stressante et indécise jusqu’à la séance de tirs aux buts face à Valencienne (Ligue 2), l’OM a cru faire tomber le PSG jusque dans les derniers instants du Classico. Invaincus depuis cinq rencontres en Ligue 1, les olympiens ont réussi à inverser la tendance après un début de saison chaotique. Pour ce faire, l’OM a pu compter sur les bonnes prestations de ses recrues (Gustavo, Rami, Amavi) et sur une solidité collective depuis le changement tactique en 4-2-3-1. 

Rudi Garcia et ses joueurs le savent, leur équipe est désormais attendue à ce niveau face au LOSC, et après : « Ce serait une faute professionnelle de notre part de plonger et de ne pas aller à Lille à 100%. » pour Clinton Njie. « Les joueurs ont été à la hauteur de l’événement (face au PSG). Il y a une chose terrible pour eux, maintenant, c’est que je les attends à ce niveau à chaque fois » prévient, quant à lui, Rudi Garcia. Tandis que Monaco l’a emporté sur la pelouse des Girondins ce samedi, Marseille pointe à sept longueurs des monégasques avant d’affronter Lille. Après moins de trois mois de compétition, impossible de tirer des leçons définitives sur les deux clubs. Si Lille l’emporte face à l’OM, puis face à Amiens lors de son match en retard, Bielsa et ses hommes se retrouveraient alors à six petites longueurs de l’OM.

Emmanuel Trumer 

  • Article
  •  
  • 29 Oct. 2017
  •  
  • Trumer Emmanuel

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer