Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Nantes s'immisce

  • Article
  •  
  • 21 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Nantes a profité du faux-pas de Saint-Etienne pour prendre place sur le podium derrière Monaco, qui s’est un peu rassuré en battant Caen. En bas de tableau, Metz et Lille s’enfoncent, alors que Rennes, Dijon et Amiens peuvent souffler un peu.

Nantes s'immisce

Il est à espérer qu’on ait droit à un grand Classico dimanche soir parce que franchement, jusqu’ici cette 10e journée de Ligue 1 est plutôt déprimante. Cela a commencé vendredi soir avec un Saint-Etienne - Montpellier très pauvre en spectacle, lors duquel les Pailladins ont confirmé leur excellente passe puisqu’ils viennent de prendre 8 points en 4 matchs en ayant joué Paris, Monaco, Nice et donc Sainté. 

Ils ont inscrit assez rapidement le seul but du match et ont ensuite attendu des Stéphanois qui ont confirmé leurs difficultés sur le plan offensif et de la création. À cet égard, l’éviction de Bamba, même si je la comprends vu l’absence totale de dialogue entre les dirigeants et les représentants du joueur, est une balle de plus dans le pied d’Oscar Garcia qui, rappelons-le, n’a pas validé le recrutement des Verts. Il faut peut-être s’habituer à ce que Sainté alterne le pas mal et le très moyen cette saison.

La journée s’est poursuivie samedi après-midi avec une victoire de Monaco sur Caen à l’issue d’un match tristoune. Un petit tir croisé de Baldé et un penalty de Falcao pour une faute pourtant commise en dehors de la surface ont suffi aux Monégasques. On est très loin des standards de la saison dernière mais je crois que de toute façon, il va falloir arrêter d’évoquer cette époque malheureusement révolue sur le Rocher. Pour le moment, les hommes de Jardim sont solidement accrochés à la deuxième place du classement. C’est le mieux qu’ils puissent viser cette saison.

Pas le début du commencement d’une esquisse de progrès

Et puis comme souvent, on a vécu un samedi soir assez pénible. Hinschberger a peut-être vécu son dernier match sur le banc du FC Metz, battu à Saint-Symphorien par une équipe de Dijon qui dispose d’une bien belle maîtrise pour une équipe qui joue le maintien. C’est dommage parce que les Lorrains ne sont pas si mauvais que ça dans le jeu et on sent que cette équipe aurait les moyen de mieux faire. Avec ou sans Hinschberger, c’est aux dirigeants de le dire. Vu la situation du club, ils n’ont pas le droit de se tromper.

Le LOSC, dont la situation est tout aussi préoccupante, a encore perdu, cette fois chez l’autre grande déception de ce début de saison. Le Stade Rennais sortait d’une semaine épouvantable, avec l’annonce du limogeage de Ruello et Gourcuff et l’arrivée de Létang - finalement, il semblerait que rien ne va bouger - et a eu le mérite d’ouvrir rapidement le score par Bourigeaud, clairement le meilleur joueur des Rouge et Noir depuis le début de la saison. Un but sur lequel la défense lilloise est à la ramasse complet. 

Après le repos, la médiocrité ambiante a gagné les deux équipes et on a vécu un long calvaire pendant trois quarts d’heure. Ce n’est pas bien grave pour les Bretons, qui gagnent leur premier match à domicile et s’offrent un bol d’air frais au classement et dans la vie au quotidien. Pour le Lille de Bielsa en revanche, la situation se complique de semaine en semaine, d’autant qu’on ne voit pas le début du commencement d’une esquisse de progrès.

Nantes continue d’étonner

À part ça, j’ai envie de tirer un coup de chapeau à Amiens, vainqueur de Bordeaux au Stade Océane du Havre suite aux incidents de sécurité au Stade de la Licorne. La victoire des Picards ne souffre aucune discussion. Une victoire acquise sur un but de Ngosso qui a profité d’une grosse passivité de la défense girondine. L’équipe de Gourvennec n’a ensuite jamais été en mesure d’inquiéter les Amiénois. On s’aperçoit que sans Malcolm, Bordeaux est une équipe lambda. Au mieux.

Et puis Nantes continue à étonner tout le monde. Alors voilà, il faut admettre que, comme tous les ans, on va avoir une équipe qui ne joue pas et qui a des résultats, avec en plus pas mal de réussite à l’image du but de la victoire et cette énorme boulette de Johnsson. Je ne sais pas quoi penser de ce gardien : est-il bon, est-il nul ? Selon les matchs, je me pose toujours la question. Ce qui est sûr c’est qu’il est irrégulier et qu’il coûte un point à son équipe sur ce coup-là. La méthode Ranieri ne ravira que les supporters nantais uniquement attachés au résultat, mais elle fonctionne à merveille.

Enfin, Toulouse a remporté un succès « à la toulousaine » à Angers, sans génie mais en étant solide et en marquant un but assez chanceux sur coup de pied arrêté. Clairement, si le Téfécé a gagné ce match, c’est grâce au SCO. Ce n’est pas possible de vendanger autant d’occasions et ce n’est pas la première fois que l’équipe de Moulin est victime de cette inefficacité offensive qui lui a déjà fait perdre de nombreux points. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 21 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer