Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

La belle soirée des Olympiques

  • Article
  •  
  • 20 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Deux victoires et une défaite presque sans conséquence : une soirée d’Europa League plaisante pour les clubs français.

La belle soirée des Olympiques

Malgré une équipe largement remaniée, l’OM a décroché un joli succès au Vélodrome face à Guimaraes. Après une première période compliquée lors de laquelle ils ont été menés au score au quart d’heure de jeu sur une jolie tête décroisée de Martins avant d’égaliser par Ocampos, les Olympiens ont appuyé sur l’accélérateur dès la reprise, avec un niveau technique très nettement supérieur, Lopez profitant de son temps de jeu pour concrétiser la domination phocéenne et inscrire le but de la victoire. 

Ce succès place les hommes de Garcia en bonne position pour la qualif, de quoi leur donner un petit surplus de confiance, ce qui est toujours bon à prendre avant de jouer Paris dimanche soir. Même si je pense que l’équipe ne sera pas la même puisqu’on peut penser que Payet, Thauvin, Mitroglou et Sakaï, tous préservés hier soir, seront titulaires pour le Classico. 

A Nice, les Aiglons ont une nouvelle fois déçu face à une équipe de la Lazio très « italienne ». Une nouvelle fois, la prestation des Aiglons a été plombée par Cardinale, qui est clairement responsable sur le premier but et par un Dante loin d’être inoubliable. Pourtant, Balotelli avait rapidement ouvert le score dans ce match, mais la maîtrise et le réalisme des Laziale ont eu raison du Gym, qui a cédé deux fois après le repos. Ce revers n’est pourtant pas dramatique dans la mesure où les Niçois conservent cinq points d’avance sur Waregem et Arnhem, qui ont fait match nul. 

Le festival Williams

Et puis en soirée, Lyon a remporté un succès probant à Everton. Des Toffees privés de Rooney et pas vraiment concernés par cette Europa League après leur mauvais début de saison en Premier League. L’OL a ouvert le score sur un penalty de Fekir pour une faute incontestable sur Marçal et a géré assez tranquillement jusqu’à la pause même si Lopes a dû s'employer à deux reprises, face à Mirallas et Klaassen.

Et puis il y a eu cette action qui aurait pu être le tournant du match, avec cette charge hallucinante de Williams qui envoie volontairement Lopes dans les panneaux publicitaires alors que le gardien lyonnais est en l’air et avec le ballon dans les gants. Cette faute méritait à elle seule le rouge mais le capitaine gallois d’Everton en a rajouté une couche en déclenchant un début de bagarre générale. Décision de l’arbitre : carton jaune. OK…

Le plus terrible, c’est que c’est Williams qui égalise cinq minutes plus tard de la tête à la réception d’un coup-franc de Sigurdsson. Heureusement, une jolie « Madjer » de Traoré après un super déboulé de Cornet entré cinq minutes plus tôt, a ensuite suffi à offrir la victoire aux Lyonnais, qu’ils doivent aussi en grande partie aux arrêts décisifs de Lopes. Après deux matchs nuls, ce premier succès replace l’OL à la deuxième place du classement, à deux points de l’Atalanta. 

Pierrot

  • Article
  •  
  • 20 Oct. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer