Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Neymar démarre en fanfare

  • Article
  •  
  • 14 Août 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Un match dingue à Strasbourg, un Monaco record porté par Falcao et les débuts retentissants de la mégastar de la Ligue 1 : demandez le programme...

Neymar démarre en fanfare

On a vécu un dimanche riche en rebondissements, qui a commencé par un match totalement hallucinant à la Meinau pour le retour du Racing en Ligue 1, neuf ans après. On a tout de suite senti les Lillois moins à l'aise que lors de leur premier match face à Nantes. Une impression accentuée par les sorties sur blessure de Mendes et Malcuit très rapidement dans le match. On se demande alors quelle mouche a piqué Bielsa de sortir un troisième joueur dès la 30e minute, ce qui représentait un risque énorme de se retrouver en infériorité numérique en cas de nouvelle blessure. Evidemment, El Loco n'avait pas prévu que son gardien se ferait expulser pour un geste d'humeur aussi stupide qu'inutile.

Le LOSC s'est donc retrouvé à dix et avec De Preville dans les cages. Evidemment, Strasbourg en a profité. Les Alsaciens ont ouvert le score par Martin sur un corner de Liénard, avant de doubler la mise sur un penalty inexistant accordé par le fort mauvais monsieur Hamel, qui avait auparavant refusé un péno - évident celui-là - pour une faute sur Da Costa, puis de clore la marque grâce à une jolie frappe plein axe de Grimm. C'est bien pour le Racing, qui a montré de la détermination et du talent. Il va falloir trouver des solutions en attaque car le niveau des recrues dans ce secteur semble assez moyen mais ce succès permet aux hommes de Laurey de rééquilibrer leur goal average après la claque subie à Lyon.

Neymar sans fausse note

En fin d'après-midi, Monaco s'est baladé face à une équipe de Dijon extrêmement inquiétante, qui a encaissé trois buts sur quatre sur coups de pied arrêtés. Alors c'est un fait entendu : les Monégasques tirent particulièrement bien les corners, et de façon variée de surcroît. Mais le marquage sur le retourné de Jemerson et la tête de Falcao est quasi-inexistant. Ca, en Ligue 1, ça ne pardonne pas. Les Bourguignons, qui viennent d'en prendre sept en deux matchs, vont devoir se réveiller. Et vite. Monaco en revanche, a retrouvé son rythme de croisière et avec ce quatorzième succès consécutif en Ligue 1, égale le Bordeaux de Laurent Blanc en 2009. 

Et puis on attendait avec impatience les débuts de Neymar, à Guingamp. Le moins qu'on puisse dire, c'est que le Brésilien n'a pas déçu. Omniprésent dans le jeu, très combatif sur le plan physique, il a beaucoup tenté, joué des coups difficiles et perdu quelques ballons, notamment en deuxième partie de première période. La fatigue guingampaise aidant, il a scellé le sort du match en offrant une exceptionnelle passe décisive à Cavani puis en ouvrant son compteur sur une passe du même Cavani. Il a touché 127 ballons dans ce match, un total impressionnant pour un attaquant, et s'est parfaitement comporté. Bref, une première sans fausse note. 

Ce sont des débuts très réussis pour la superstar de la Ligue 1. Mais on lui demandera confirmation chaque semaine puisque le taux d'exigence avec lui sera à la hauteur de son transfert, c'est-à-dire celle de l'Everest. En face, les Bretons ont tenu le choc jusqu'à ce but de panique signé Ikoko contre son camp. Ensuite, physiquement c'était trop compliqué face à une équipe qui te fait tourner en bourrique en cannibalisant le ballon.

Pierrot

  • Article
  •  
  • 14 Août 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer