Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Alves brille en attendant Neymar

  • Article
  •  
  • 29 Juil. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Le PSG a remporté le premier match et le premier trophée de la saison en battant Monaco lors du Trophée des Champions.

Alves brille en attendant Neymar

La première surprise est venue des compos, puisque Sidibé était aligné en milieu offensif droit devant Touré dans le 4-4-2 monégasque et Alves occupait le même poste devant Meunier dans le 4-3-3 parisien. Le premier quart d’heure a été compliqué pour le PSG, Monaco effectuant un excellent pressing. Et puis Paris a pris le contrôle du jeu, mais avec un schéma beaucoup trop défensif. Verratti, Motta et Rabiot ont joué très proches les uns des autres, Pastore décrochait tout le temps et Alves n’a pas non plus les jambes pour jouer ailier droit. Résultat : Cavani s’est retrouvé totalement seul devant.

Et puis à force d’avoir la balle, Paris a fini par se découvrir un peu plus et sur une belle passe de Tielemans, Sidibé est parti dans le dos de Kurzawa - défaut récurrent chez le latéral parisien - pour aller battre Areola d’un petit ballon piqué. Le PSG a continué à avoir la possession du ballon mais de façon beaucoup trop stérile jusqu’à la mi-temps. On attendait alors des changements offensifs de la part d’Emery en seconde période, mais le coach parisien n’en a pas eu besoin parce que le PSG a pris un super joueur de 34 ans qui s’appelle Daniel Alves. 

Paris fait le job sans Neymar

Le Brésilien a d’abord égalisé d’un coup-franc assez exceptionnel et a ensuite profité d’une faute de marquage de la défense monégasque pour délivrer un super centre pour la tête motivée de Rabiot, qui devance même Cavani sur l’action. Monaco a nettement faibli sur le plan physique en seconde période mais peut se dire que Tielemans est sans doute une vraie bonne pioche et que Kongolo, sur ce qu’il a montré, en est peut-être une moins bonne.  

Il faudra surtout espérer que l’ASM garde Lemar et Mbappé pour faire une bonne saison. Si seulement l’un des deux venait à partir, ce serait à mon avis très compliqué pour Monaco de défendre son titre. En face, le PSG a donc fait le job, sans Di Maria ni Draxler. Et - puisqu’a priori il faut le dire - sans Neymar. Ce feuilleton incroyable auquel je ne croyais pas une seconde est en train de prendre forme. Ce serait un coup retentissant et une merveilleuse nouvelle pour le PSG mais aussi pour la Ligue 1 toute entière, qui bénéficierait d’une exposition médiatique encore jamais vue dans son histoire.

Pierrot

  • Article
  •  
  • 29 Juil. 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer