Pierre Ménès

PIERROT FOOTBALL BLOG

Envie de parler foot? C'est ici que ça se passe

  • Facebook
  • Twitter
  • RSS

Mbappé est un génie

  • Article
  •  
  • 20 Mars 2017
  •  
  • Pierre Ménès

À 18 ans seulement, Kylian Mbappé éclabousse le football français de tout son talent. De nouveau décisif face à Caen, il a permis à son équipe de garder ses distances avec le PSG, vainqueur de Lyon dans la soirée grâce aux passes millimétrées de Pastore.

Mbappé est un génie

Après sa qualification en quarts de finale de Ligue des Champions contre Manchester City, on voulait savoir comment Monaco allait réagir physiquement. On a très vite été rassuré, comme souvent avec l'ASM. Les joueurs de la Principauté ont ouvert le score extrêmement rapidement sur une nouvelle réalisation de Mbappé, qui a crocheté deux défenseurs avant de marquer du pied gauche. Avec Bernardo Silva sur le banc et Falcao forfait, le natif de Bondy a été le roi de ce match en Normandie. Après son but, il a provoqué un penalty - transformé par Fabinho - sur une accélération hallucinante avant de marquer un deuxième but magnifique de précision, de la tête. Je n'ai pas le souvenir d'avoir vu un joueur aussi fort à 18 ans. Tout ce qu'il fait est intelligent : il va vite, il est bon techniquement et il marque des buts, beaucoup de buts. Il a grandement contribué au succès des siens face à des Caennais qui n'avaient pas les moyens de s'opposer à une équipe de ce calibre. À ce moment-là de la journée, l'ASM comptait six points d'avance sur le PSG.

On attendait donc avec impatience le choc entre Paris et Lyon mais malheureusement, on a été obligé de s'infliger un épouvantable Dijon - Saint-Etienne entre ces deux rencontres. Je ne sais pas pourquoi les Verts jouent systématiquement le dimanche. C'est normal lorsqu'ils sont encore en course en Ligue Europa mais ce n'est plus le cas. Ils seraient très bien le samedi à 20h00, au milieu des autres matchs moisis. Ils nous gratifient systématiquement de prestations abominables. Alors d'accord, ils ont gagné sur une belle action individuelle de Veretout mais à part ça, que dalle. Et c'est pareil semaine après semaine. C'est extrêmement pénible à suivre. Mais malgré tout, c'est le résultat qui compte et ils sont toujours dans la course à l'Europe...

Pastore change tout

Enfin, dans la soirée, on était curieux d'assister aux retrouvailles entre le PSG et le Parc des Princes après le désastre de Barcelone. La question était aussi de savoir si Lyon allait tenir après son intense partie face à la Roma jeudi. Le début de match a été très difficile pour les Parisiens, qui ne parvenaient pas à enchaîner deux passes, bien pressés par des Lyonnais plutôt en forme. Les visiteurs ont d'ailleurs ouvert rapidement le score par l'intermédiaire de Lacazette, bien placé au second poteau pour reprendre une déviation de Rafael suite à un corner. Sur un second coup de pied de coin, Diakhaby était tout près de doubler la mise mais une parade un peu étrange de Trapp et un sauvetage de Maxwell sur la ligne ont maintenu Paris en vie. Ne parvenant pas à sortir proprement le ballon au milieu, le club de la capitale était très mal à ce moment-là.

Mais si le champion de France s'en est sorti, c'est par la grâce d'un seul joueur : Javier Pastore. Il a délivré deux passes décisives magnifiques à Rabiot et Draxler dans le premier acte qui ont permis à son équipe de prendre l'avantage et de s'imposer. En effet, tout s'est joué lors des 45 premières minutes, la deuxième période étant nettement moins emballante que la première. Il faut dire que Lacazette, touché au pied, est sorti prématurément du terrain. C'était évidemment un poids en moins pour la défense parisienne, d'autant que Fekir et Memphis ont été très décevants. Derrière, je n'ai pas été emballé non plus par le coaching d'Emery, qui a fait entrer Matuidi à la place de Draxler. C'est symptomatique des problèmes de confiance que connait le PSG actuellement.

Quoi qu'il en soit, les Parisiens sont toujours à trois points de Monaco. Ils n'ont plus qu'à espérer un faux pas du leader, qui a encore deux matchs de Ligue des Champions à disputer. Voire peut-être quatre ou cinq...

Pierrot

  • Article
  •  
  • 20 Mars 2017
  •  
  • Pierre Ménès

Commentaires

comments powered by Disqus
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer