WTA - News

Mladenovic: "On pense tous que Sharapova est une tricheuse"

  • Article
  •  
  • 13 Mars 2016
Mladenovic:

Maria Sharapova n'a pas fini de diviser le tennis mondial. Fraîchement épinglée après un contrôle positif au meldonium - une substance considérée dopante depuis le 1er janvier 2016 qu'elle utilisait depuis près de dix ans - la Russe a fait l'objet de réactions multiples et variées depuis son mea culpa lundi dernier. Lâchée par certains de ses sponsors historiques (Porsche, Tag Heuer ou Nike), l'intéressée a pu compter néanmoins sur le soutien de son sponsor raquette, Head. Un paradoxe qui se retrouve dans le jugement de ses semblables.

Si une Flavia Pennetta par exemple est montée à la tribune pour la défendre, déclarant qu'elle "n'associera jamais le nom de Sharapova au dopage", si Serena Williams elle-même a salué "le courage" de sa plus grande rivale, Kristina Mladenovic s'est montrée inflexible quant à elle. Ecartée cette nuit dès son entrée en lice à Indian Wells, battue par la Russe Yulia Putintseva, la n°1 tricolore a ainsi réagi alors qu'elle était interviewée pour Le Parisien par la journaliste Carole Bouchard: "Je la respectais pour sa carrière, pas pour la personne qu'elle est parce qu'elle n'était pas polie ni très agréable. Il n'y a plus beaucoup de gens qui vont l'apprécier. Je suis un peu dure, mais on le pense tous et on le dit tous, ici, que c'est une tricheuse. Elle n'a aucun argument ni aucune excuse.

Et "Kiki" d'ajouter: "Elle doit être sanctionnée. C'est très grave, ça fait dix ans que ça dure, elle nous prend pour quoi ! Quand tu vois nos efforts pour améliorer notre endurance, notre récupération, gérer les émotions et le stress. Là tu te demandes si la nana fournit ces efforts. Tu te dis que ce n'est pas une championne: elle a triché. Tu doutes et tu te dis qu'elle ne mérite pas tout ce qu'elle a gagné." Une position tranchée qui n'est pas unique parmi les observateurs avisés du circuit féminin. Ainsi l'ancienne n°1 mondiale Jennifer Capriati a estimé que Maria Sharapova devait être "dépossédée de tous ses titres", ajoutant: "Je n'ai jamais choisi de tricher, quoi qu'il me soit arrivé. Je n'avais pas une équipe de docteurs payés à prix d'or qui trouvent un façon de contourner le règlement en attendant que la science les rattrape." Kim Clijsters, elle, s'est déclarée "très déçue" par la Russe. 

  • Article
  •  
  • 13 Mars 2016

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer