News

Murray pour casser la routine

  • Article
  •  
  • 26 Janv. 2012
Murray pour casser la routine

Andy Murray est le dernier joueur à pouvoir éviter une troisième finale consécutive en Grand Chelem entre Novak Djokovic et Rafael Nadal. Pour y parvenir, l'Ecossais va devoir prendre sa revanche sur le Serbe dans ce qui constitue ce vendredi le remake de la finale de l'an passé à Melbourne. Assez expéditif depuis le début de la quinzaine, l'Ecossais a surtout tiré profit d'un tableau largement dégarni. Ce qui n'est pas forcément un avantage au moment de défier le n°1 mondial.

La chance sourit à Andy Murray cette année à Melbourne. Pour se hisser en demi-finales de l'Open d'Australie, sa cinquième consécutive en Grand Chelem, le 4e joueur mondial n'a pas eu à battre un seul top 25. Un fait assez rare dont l'Ecossais a largement profité pour laisser un minimum de forces sur le court. Après avoir perdu la première manche de son match du premier tour contre Ryan Harrison, le rouquin de Dunblane a aligné 15 sets consécutifs. Le voilà donc dans le dernier carré du premier Majeur de l'année sans avoir eu à forcer son talent. Avantage, il est frais au moment de débuter les choses sérieuses. Possible inconvénient, il pourrait manquer un peu de rythme à l'heure de défier le meilleur joueur actuel, Novak Djokovic.

Finaliste des deux dernières éditions, Murray va donc retrouver le n°1 mondial, son bourreau de l'an dernier. Presque ridiculisé par le Serbe en finale (6-4, 6-2, 6-3), le Britannique court toujours, à 24 ans, après son premier succès en Grand Chelem. De plus en plus régulier dans ces rendez-vous majuscules - il en est à cinq demies consécutives -, la quatrième force du circuit ATP veut désormais franchir un autre cap. Mais pour enrichir son palmarès de l'un des quatre titres les plus prestigieux, l'Ecossais va devoir mieux négocier ses matches face aux trois joueurs qui le devancent au classement ATP, et surtout dans les Majeurs. Mené 17 à 25 en cumulé dans ses face-à-face contre Djokovic, Rafael Nadal et Roger Federer, Murray ne les a battus que deux fois en Grand Chelem, toujours contre l'Espagnol (US Open 2008 et Open d'Australie 2010), pour huit défaites.

"Je dois mieux servir "

Assez étrangement, le nouveau protégé d'Ivan Lendl, recruté justement pour franchir un nouveau pallier, n'a affronté qu'une seule fois Djokovic dans un match au meilleur des cinq sets, lors de la finale de l'Open d'Australie 2011. Si le Serbe évolue vendredi au même niveau qu'il y a un an, Murray n'aura sans doute pas les moyens de lutter. Mais l'impression visuelle laissée par le tenant du titre contre Lleyton Hewitt puis David Ferrer n'a pas convaincu tous les observateurs, notamment sur le plan physique. Visiblement gêné par une petite blessure derrière la cuisse gauche, Djokovic, à qui certains prêtent des talents de comédien, n'en a pas moins collé un 6-1 à Ferrer dans la troisième manche du dernier quart de finale. Murray n'en a pas raté une miette, mais préfère se concentrer sur son jeu. "Je dois mieux servir, constatait-il à l'issue de sa victoire sur Kei Nishikori mercredi. Mon jeu se met en place au fil des matches et je bouge de mieux en mieux." Pour battre le n°1 mondial, peut-être le meilleur relanceur du circuit, l'Ecossais aura en effet intérêt à passer un maximum de premières balles.

Nadal, à l'issue de sa 18e victoire acquise aux dépens de Federer, lui a aussi glissé un petit conseil au micro de Jim Courier avant de quitter la Rod Laver Arena. "Il va devoir être plus offensif pour battre Novak", pense le Majorquin, lequel a ensuite vite expliqué qu'il n'était peut-être pas le mieux placé pour donner son avis sur la tactique à adopter pour vaincre le Serbe... Crédible ou pas, le n°2 mondial n'a pourtant pas tort. En restant dans sa filière habituelle, Murray s'exposerait à subir la cadence imposée par Djokovic, jamais aussi fort que lorsqu'il peut dicter les échanges et entrer à l'intérieur du court. La pire des choses à faire pour ne pas casser la routine.

  • Article
  •  
  • 26 Janv. 2012

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer