News

Federer-Nadal, les plus beaux matches

  • Article
  •  
  • 25 Janv. 2012
Federer-Nadal, les plus beaux matches

Au fil des ans, la rivalité entre Roger Federer et Rafael Nadal est devenue mythique et déchaîne les passions. A l'heure de leur 27e affrontement, jeudi en demi-finales de l'Open d'Australie, la rédaction propose son top 5 des plus beaux matches entre les deux joueurs, avec une mention spéciale pour l'épique finale de Wimbledon en 2008 remportée par l'Espagnol.

1. Wimbledon 2008, Finale - Nadal (6-4, 6-4, 6-7, 6-7, 9-7)


C'est le match du siècle pour certains. Difficile de comparer les époques, mais la finale de Wimbledon 2008, par son environnement, son scénario et sa dramaturgie, ressemble bien à un monument du tennis. Sous les yeux de Björn Borg, aux émotions dissimulées mais au petit rictus qui en dit long, les deux joueurs pratiquent un tennis de rêve pendant quatre heures et 48 minutes. Fessé par Nadal en finale de Roland-Garros un mois plus tôt, Federer, mené deux manches à zéro, recolle au score au terme d'un jeu décisif d'anthologie dans le quatrième set. Des points ahurissants sortent de leur raquette à ce moment du match, comme le passing en bout de course de Nadal qui s'offre alors une balle de match, mais Federer la sauve d'un passing de revers venu de nulle part. La pénombre s'est déjà bien installée au-dessus du Centre Court quand l'Espagnol s'écroule et crie sa joie pour son premier titre à Londres. Du grand art !



2. Rome 2006, Finale - Nadal (6-7, 7-6, 6-4, 2-6, 7-6)


Au coeur de ses années fastes, celles à trois ou quatre défaites par an, Roger Federer rivalise sérieusement avec Rafael Nadal sur terre battue. Sans toutefois le battre. Vainqueur en quatre sets à Monte-Carlo trois semaines plus tôt, l'Espagnol doit s'arracher à Rome pour remporter le titre. La finale, à l'époque au meilleur des cinq sets, s'étire sur plus de cinq heures. Le Suisse ne cesse de monter au filet pour raccourcir les échanges et gêne véritablement Nadal. Il se procure même deux balles de match à 6-5 dans la dernière manche sur service adverse, mais il lâche finalement dans l'ultime jeu décisif. Le Foro Italico est en transe ! Federer n'a battu que deux fois Nadal sur terre battue, à Hambourg en 2007 et à Madrid en 2009.



3. Miami 2005, Finale - Federer (2-6, 6-7, 7-6, 6-3, 6-1)


Un an auparavant, Federer avait fait connaissance avec Nadal, qui l'avait battu à la surprise générale à Miami pour leur premier affrontement. L'Espagnol commence à se faire un nom sur le circuit, à quelques semaines de son premier titre à Roland-Garros. Il est même tout proche de remporter son premier grand titre en Floride en passant à deux points de la victoire en finale contre le Suisse. Après la perte des deux premières manches, Federer est mené 5-3 dans le jeu décisif de la troisième. Le lift de Nadal le gêne énormément et le Majorquin ramène toutes les balles. Mais le Suisse, plus expérimenté, trouve les ressources pour inverser le cours du match et s'imposer. Il a alors compris que Nadal l'inquiéterait sûrement bien assez tôt sur surface rapide.



4. Open d'Australie 2009, Finale - Nadal (7-5, 3-6, 7-6, 3-6, 6-2)


Depuis la fabuleuse finale de Wimbledon 2008, les deux joueurs attendent l'Open d'Australie l'année suivante pour s'affronter à nouveau, pour un autre match à suspense. Les enjeux de cette rencontre sont nombreux: en cas de victoire, Federer peut égaler le record de titres en Grand Chelem détenu alors par Pete Sampras (14) et Nadal, n°1 mondial, a l'opportunité de devenir le premier Espagnol à triompher à Melbourne. Son combat de 5h14 contre Fernando Verdasco en demi-finales, le plus long match de l'histoire du tournoi, ne l'empêche pas de battre le Suisse pour la première fois dans un autre tournoi du Grand Chelem que Roland-Garros et Wimbledon. Et c'est peut-être dans cette rencontre que Federer a exprimé le plus son complexe face à Nadal, s'effondrant en larmes à la remise des trophées, sous les yeux de Rod Laver.



5. Wimbledon 2007, Finale - Federer (7-6, 4-6, 7-6, 2-6, 6-2)


Federer est en route vers l'histoire et peut devenir le premier joueur depuis Björn Borg à remporter cinq titres d'affilée à Wimbledon s'il bat l'Espagnol en finale. Le Suisse domine encore le jeu sur herbe, mais Nadal progresse année après année. Au point d'être le premier à le pousser le quadruple tenant du titre dans un cinquième set. Le Majorquin, acculé loin de sa ligne de fond de court, ne peut rien pour stopper la marche victorieuse de son adversaire dans la manche décisive. Federer remporte alors son onzième titre en Grand Chelem. Mais ce match est annonciateur du putsch réalisé par Nadal l'année suivante.

  • Article
  •  
  • 25 Janv. 2012

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer