News

Les dauphines au rendez-vous

  • Article
  •  
  • 25 Janv. 2012
Les dauphines au rendez-vous

Qui va succéder à la reine Caroline ? Wozniacki écartée dès les quarts de finale de l'Open d'Australie par Kim Clijsters, le trône de la WTA est aujourd'hui vacant, à la portée des trois premières dauphines de la Danoise. Comme Victoria Azarenka la veille, Petra Kvitova et Maria Sharapova n'ont pas manqué mercredi de valider leur billet pour le dernier carré de Melbourne, mettant fin aux remarquables parcours de Sara Errani et Ekaterina Makarova.

Si ce n'est Caroline Wozniacki, barrée dès les quarts de finale par la tenante du trophée, la Belge Kim Clijsters, les meilleures joueuses du moment, à la lecture du classement mondial, sont au rendez-vous des demi-finales de l'Open d'Australie. Mardi, la Biélorusse Victoria Azarenka, pointée au troisième rang à la WTA, avait justifié son statut devant la Polonaise Agnieszka Radwanska. Ce mercredi, Petra Kvitova et Maria Sharapova, respectivement n°2 et n°4 mondiales, en ont fait tout autant.

La première, passée dans une autre dimension la saison dernière à Wimbledon, en ajoutant son nom au glorieux palmarès du All England Club, a dû pour cela batailler contre Sara Errani. Une adversaire jamais vue encore à ce stade de la compétition dans un tournoi du Grand Chelem. "J'étais un peu nerveuse parce que tout le monde s'attendait à un match facile. Peut-être que j'avais ce bon tableau dans un coin de ma tête mais Sara a très bien joué", avouait après coup la Tchèque, victorieuse 6-4, 6-4, non sans avoir eu à renverser la vapeur en concluant son match sur un enchaînement de cinq jeux.

"Lorsque je me suis retrouvée menée 4-1 dans le deuxième set, j'ai cessé de tenter à tout prix le coup gagnant et j'ai joué de manière moins stupide", expliquera ensuite Petra Kvitova, coupable dans cette partie de 44 fautes directes - pour 36 coups gagnants tout de même. La conséquence sans doute d'une légère appréhension, l'intéressée souffrant depuis deux jours d'une douleur aux adducteurs. "C'était un peu difficile mais aujourd'hui, ça allait déjà beaucoup mieux", rassure-t-elle cependant.

Sharapova hausse le ton

Maria Sharapova aura bien noté cette faille potentielle, elle qui rêve de prendre sa revanche depuis cette finale perdue à Wimbledon en juillet dernier. Titrée ici-même à Melbourne en 2008, la Russe n'a pas encore retrouvé le niveau qui était le sien quand elle régnait sur le tennis mondial mais reste une prétendante des plus sérieuses au trône à l'issue de la quinzaine australienne. Après s'être fait peur contre l'Allemande Sabine Lisicki en huitièmes, c'est avec autorité qu'elle a écarté sa compatriote Ekaterina Makarova, tombeuse surprise de Serena Williams au tour précédent.

"Elle venait de remporter la plus grosse victoire de sa carrière face à Serena Williams et il était important que j'impose mon jeu. J'ai haussé le niveau quand il le fallait, concluait la triple lauréate à l'échelle des tournois du Grand Chelem (Wimbledon 2004, US Open 2006, Open d'Australie 2008) au sortir de son match. J'ai toujours été une grande compétitrice. Je traite toutes mes adversaires avec respect parce que je sais qu'elles peuvent bien jouer. J'essaie donc de me battre sur chaque point, que ce soit facile ou difficile. Je me bats et je donne tout du début à la fin." Avec ses 32 fautes directes compensées par ses 26 coups gagnants, Maria Sharapova garde une marge de progression qui pourrait bien la propulser à nouveau au sommet d'ici peu. D'autant que son service, longtemps contrarié par une épaule meurtrie, semble de plus en plus fiable (77% de premières balles ce mercredi)...

  • Article
  •  
  • 25 Janv. 2012

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer