News

C'est la lutte finale

  • Article
  •  
  • 03 Juil. 2012

Qu'ils soient Brésiliens, Polonais ou Cubains, pensionnaires du groupe F, ou Allemands, Américains et Bulgares, intronisés dans le groupe E, tous postulent au titre d'ultimes survivants dans cette phase finale de la Ligue mondiale, qui se tient à Sofia, du 4 au 8 juillet. Bien heureux est celui capable d'établir un quelconque pronostic tant chacun de ces six prétendants au sacre ont montré de belles choses lors de la phase de poules.

Théâtre du Final Six de la phase finale de la Ligue mondiale, Sofia peut se satisfaire de voir le gratin du volley-ball mondial au rendez-vous. Le Brésil, les Etats-Unis, Cuba, la Pologne et l'Allemagne ont répondu présent à l'invitation lancée par la Bulgarie en s'extirpant de leurs poules respectives... plus ou moins facilement. Triples champions du monde en titre, les coéquipiers de Wallace De Souza (196 points) se sont ainsi heurtés de plein fouet à une sélection polonaise insouciante et sans complexe qui s'est affairée à achever les premières hostilités en tête de la poule B.

Finaliste de la précédente édition, le Brésil a malgré tout profité de son statut de meilleur deuxième pour composter son ticket pour Sofia. Intronisé dans un groupe F de tous les dangers, également composé par la Pologne et Cuba, le nonuple vainqueur de la Ligue mondiale aura fort à faire pour arriver à sortir son épingle du jeu face à deux adversaires de haut-calibre qui ont laissé entrevoir de belles promesses lors de la phase de poules et qui prétendent logiquement au titre de vainqueur final dans cette Ligue mondiale.

Tsvetan, l'atout fort bulgare

Au même titre que la Bulgarie, pays-hôte, l'Allemagne et les Etats-Unis, qui composent le groupe E et qui auront également leur mot à dire dans la course aux demi-finales. Pour leurs première apparition dans une phase finale de Ligue mondiale, les Allemands auront à coeur de se transcender et de confirmer leurs bonnes dispositions entrevues dans la poule D où ils n'ont perdu que deux matches en douze rencontres. Deux matches perdus face aux Bulgares de Sokolov Tsvetan, actuel meilleur marqueur de la compétition avec 240 points, qui espère prolonger le plaisir sur ses terres.

Mettre la pression qu'augure de tels matches-couperet de côté et s'affairer à ce qu'il sait faire de mieux, jouer au volley-ball, c'est également le mot d'ordre du champion olympique américain. D'autant que ce dernier prouvé face à l'équipe de France qu'il restait un adversaire de choix capable de proposer un volley attrayant et offensif, sous l'impulsion de son duo de feu, Stanley-Anderson.

  • Article
  •  
  • 03 Juil. 2012

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer