News

Cette nouvelle étude qui effraie la NFL

  • Article
  •  
  • 19 Sept. 2015
Cette nouvelle étude qui effraie la NFL

C'est un mal profond qui ronge la NFL depuis longtemps, et cette nouvelle étude de l'université de Boston ne va améliorer l'image de la puissante ligue de football américain. Les chercheurs de l'université du Massachussets ont en effet testé, depuis 2008, les cerveaux de 91 anciens joueurs décédés qui ont décidé de faire don de leur organe à la science. Il en résulte que 96% d'entre eux étaient atteints d'une maladie neurodégénérative, l'encéphalopathie traumatique chronique, conséquence des chocs répétés à la tête. L'ETC peut se manifester avec des symptômes comme les pertes de mémoire, le jugement altéré, la dépression voire la démence.

Si l'un des docteurs de l'université de Boston a précisé que ces résultats ne voulaient pas forcément dire que 96% des joueurs NFL risquaient de souffrir de cette maladie (les joueurs qui ont participé à cette étude savaient qu'ils étaient vraisemblablement touchés), l'affaire est suffisamment sérieuse pour que la NFL réagisse une nouvelle fois. "Nous sommes dévoués à rendre le football plus sûr et nous continuons à avancer pour protéger les joueurs, en changeant les règles et en augmentant les ressources médicales et la technologie que la ligne de touche, explique la ligue, qui a renforcé ces dernières années son protocole en cas de commotion cérébrale. Nous continuons d'investir de façon significative dans la recherche indépendante via nos dons à l'université de Boston et à l'institut national de la santé, pour améliorer la science et la compréhension de ces maladies." 

La NFL s'efforce de rattraper son retard dans le domaine, pour s'occuper des effets d'un sport qui est l'un des plus violents de la planète. Elle a été attaquée en justice par 4000 anciens joueurs ou leurs familles en 2013, et versé 675 millions de dommage et intérêts. En avril dernier, la ligue a également accepté de verser 5 millions de dollars à chaque joueur ou ancien joueur souffrant de graves dommages cérébraux. Plusieurs joueurs ou leur famille, dont celle de Junior Seau, l'un des symboles de ce combat (l'ancien meilleur défenseur de la ligue souffrait de l'ETC, et s'est suicidé en 2012 dans des conditions troubles), ont refusé le chèque, pour se réserver le droit d'engager de nouvelle poursuites contre la NFL. Preuve de l'ampleur et de la gravité du phénomène.

  • Article
  •  
  • 19 Sept. 2015

Commentaires

Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer