Les personnages
LE LEXIQUE DU LASCAR





Alcatraz : En référence à la prison, "être Alcatraz" signifie être privé de sortie par ses parents.

Bédave : Fumer un joint.

Blase : Nom ou surnom, peut aussi signifier nez.

Bicrave : Vendre, dealer. La plupart des mots avec une terminaison en "-ave" sont d'origine tzigane. Comme marave (se battre) ou chourave (voler), par exemple. "Je me suis fait griller en flag pendant que je chouravais des carcasses à Rungis".

Boîte de six : Désigne un fourgon policier avec six hommes à bord. Dans certains cas, on parle de "nuggets" pour désigner des "poulets rangés en boîte". Le vocabulaire pour les policiers est parmi les plus riches, dont le plus connu est "keufs"

Bolos. Un terme relativement récent pour désigner une victime (proche de "bouffon"). "Au moment où on a choisi les mots, bolos n'était pas encore apparu. Mais on l'a vu se développer très rapidement". Les termes peuvent ainsi émerger dans un quartier, passer du 9-3 au 9-1 puis disparaître subitement.

Bouillave: Faire l'amour.

Carotte : De "carotter" quelque chose, signifie se faire arnaquer. Mais le verbe n'est pas conjugué (sauf à être ridicule) : "Il s'est fait carotte son sac."

Cash : Directement, franchement

Coup de pression : "Mettre un CP" signifie intimider quelqu'un.

Crevard: Désigne une personne toujours en train de réclamer quelque chose.

Daron, daronne : Devenus des classiques pour désigner le père et la mère. Ce terme correspond à du vieil argot français désignant les maîtres.

Hagra : Repris de l'arabe, signifie faire des misères. "Quand tu commence a t'en sortir y'a tjrs les rageux (jaloux) qui vienne te faire la hagra", s'indigne ainsi Zenen sur le site lehiphop.com. Se prononce en aspirant le "h" et en roulant le "r".

Keuss : Verlan de sac. Représentait à l'origine 1 000 anciens francs avant que l'euro ne bouscule les conversions. Par extension, une cité comme les "3 000" à Aulnay-sous-Bois se présente comme les "3-keuss".

Meskine : Désigne un pauvre type. Ce terme, très courant, est d'origine arabe.

Mytho : Un menteur ou un mensonge. "Kader il a clamsé pour quoi ? Juste parce qu'un keum (mec) qui se prenait pour l'inspecteur Harry l'a fumé sans le faire exprès. C'est ce qu'ils ont dit les mecs de la BAC. Et puis ils ont aussi parlé d'un "incident regrettable". Ça éponge pas les larmes de la mère ces mitos-là", assène le héros de Cités à comparaître, le roman de Karim Amellal (Stock).

Poucave : Une balance, un informateur. "Alors t'as chaud, c'est cramé/Tout le monde sait que t'as balancé/T'oses même plus te balader dans le quartier, t'es grillé, fiché, poucave", chante Mafia K1fry (La Cerise sur le ghetto).

Rebeu, Renoi, Babtou : Verlan pour arabe, noir, blanc (toubab).

Se taper des barres : Rigoler.

Schneck :Vulve, femme

Vénere: Verlan d'énerver. Un classique construit comme des dizaines d'autres ("meuf" pour femme, "portenawaque" pour n'importe quoi, etc.).



L'histoire

LASCARS, c'est le quotidien d'une inséparable bande de potes - Jo, Polo, Malik et Barkette - qui ont grandi ensemble dans le même quartier de Condé-sur-Ginette, au coeur de la "culture de la vanne", des "bastons de regards" et des "gros mythos". Mais dans la saison 2, c'est la crise.

À cause de leurs dettes écrasantes, les Lascars doivent trouver un vrai boulot. Fini la "good life", voici venu le temps de la "real life". Autrement dit, voici venu le moment de grandir et d'assumer ses responsabilités. Pas le choix, il faut se résoudre à "aller tafer". En bon prince, Mamadou, la gloire du quartier à la réputation de "vrai gars", leur donne l'opportunité de régler leurs dettes en travaillant pour lui dans sa nouvelle sandwicherie.

A propos de la saison 2

Une série de 12 épisodes de 15 minutes
Librement adaptée du long-métrage d'animation LASCARS
Ecrite par IZM, ElDiablo, Eric Benzekri
Adaptée par Barthélemy Grossmann, IZM
Réalisée par Barthélemy Grossmann
Produite par MannyFilms, producteur: Philippe Gompel
Avec la participation de CANAL+

Avec Alexandre Achdijian, Issa Doumbia, Pablo Pauly, Nassim Si Ahmed,...
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer