Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation

Spécial Investigation

Vidéo : Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation
REDIFFUSION : LUNDI 29 JUILLET 2013 A 23H30 Crânes rasés, toujours vêtus de noir, en blousons militaires et chaussures « rangers », les skinheads sont les gros bras de l'extrême droite. Racistes et antisémites, ils adorent faire le coup de poing contre les immigrés. En 1995, la mort d'un jeune Marocain en marge d'un cortège du Front national a révélé leur proximité avec le parti de Jean-Marie Le Pen. Officiellement indésirables au FN, les « skins » auraient été souvent employés officieusement, dans le service d'ordre ou pour coller des affiches. Pour la première fois, une enquête se plonge dans cette nébuleuse, à la droite de l'extrême droite. Plusieurs de ces figures racontent leur engagement politique et violent. Serge Ayoub, l'emblématique « Batskin » (le « skin » à la batte de baseball), qui défile à Paris avec 600 gros bras pour la fête de Jeanne d'Arc. Philippe Rosso, le vigile niçois devenu braqueur qui vient d'être emprisonné pour complicité d'assassinat. William Deligny, dit « P'tit Willy », le crâne rasé ultraviolent devenu... moine hindouiste ! Ces témoignages permettent de retracer la dérive de ces « fachos » dont certains sont ouvertement néo-nazis. Pour SPECIAL INVESTIGATION, Stéphane Munka lève un coin du voile sur la face la plus sombre de l'extrême droite française.

Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation

Résumé

REDIFFUSION : LUNDI 29 JUILLET 2013 A 23H30

Crânes rasés, toujours vêtus de noir, en blousons militaires et chaussures « rangers », les skinheads sont les gros bras de l'extrême droite. Racistes et antisémites, ils adorent faire le coup de poing contre les immigrés. En 1995, la mort d'un jeune Marocain en marge d'un cortège du Front national a révélé leur proximité avec le parti de Jean-Marie Le Pen. Officiellement indésirables au FN, les « skins » auraient été souvent employés officieusement, dans le service d'ordre ou pour coller des affiches.
Pour la première fois, une enquête se plonge dans cette nébuleuse, à la droite de l'extrême droite. Plusieurs de ces figures racontent leur engagement politique et violent. Serge Ayoub, l'emblématique « Batskin » (le « skin » à la batte de baseball), qui défile à Paris avec 600 gros bras pour la fête de Jeanne d'Arc. Philippe Rosso, le vigile niçois devenu braqueur qui vient d'être emprisonné pour complicité d'assassinat. William Deligny, dit « P'tit Willy », le crâne rasé ultraviolent devenu... moine hindouiste ! Ces témoignages permettent de retracer la dérive de ces « fachos » dont certains sont ouvertement néo-nazis.
Pour SPECIAL INVESTIGATION, Stéphane Munka lève un coin du voile sur la face la plus sombre de l'extrême droite française.

Fermer

DIFFUSION : LUNDI 27 OCTOBRE 2014 A 22H45

texte de présentation

LYME : L'EPIDEMIE INVISIBLE

Une enquête de Bernard Nicolas et Benjamin Nicolas
Production : Impact presse
Durée : 52 min

C'est une maladie dont on ignore quasiment tout alors qu'elle est considérée comme une épidémie dans de nombreux pays. Son nom : « LYME ».
Transmise par la morsure d'une tique, ses symptômes, dévastateurs et très diversifiés, font souvent penser à d'autres maladies.
Résultats, de nombreuses personnes souffrent sans en connaître la cause et reçoivent des traitements lourds mais inutiles.
Aujourd'hui, en France, la maladie de Lyme progresse et l'on assiste à l'émergence d'un problème de santé publique que les autorités refusent de regarder en face.
300 000 personnes infectées chaque année aux États-Unis, 100 000 chez nos voisins Allemand. Dans l'hexagone on annonce 30 000 nouveaux cas par ans, mais ce chiffre serait très en dessous de la réalité.
Pourquoi un tel aveuglement du corps médical et de nos institutions ?

Pour SPECIAL INVESTIGATION, Bernard et Benjamin Nicolas ont enquêté dans les secrets du Lyme pour lever le voile sur cette épidémie qui nous guette en silence.


 

L'EQUIPE

Rédaction en chef et présentation
Stéphane Haumant

Rédacteurs en chefs adjoints
Jean Baptiste Rivoire
Steeve Baumann

Responsable d'édition
Nathalie Moutoz-Gambaro

Assistante
Malika Abbaci-Feliachi

 

Le Petit Journal

En s'inspirant de Delphine, le Petit Journal vous propose "Les excuses Batho". De quoi vous...

 

Le Zapping

Le meilleur de toutes les chaînes, tous les jours

 
 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium