Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation

Spécial Investigation

Vidéo : Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation
REDIFFUSION : LUNDI 29 JUILLET 2013 A 23H30 Crânes rasés, toujours vêtus de noir, en blousons militaires et chaussures « rangers », les skinheads sont les gros bras de l'extrême droite. Racistes et antisémites, ils adorent faire le coup de poing contre les immigrés. En 1995, la mort d'un jeune Marocain en marge d'un cortège du Front national a révélé leur proximité avec le parti de Jean-Marie Le Pen. Officiellement indésirables au FN, les « skins » auraient été souvent employés officieusement, dans le service d'ordre ou pour coller des affiches. Pour la première fois, une enquête se plonge dans cette nébuleuse, à la droite de l'extrême droite. Plusieurs de ces figures racontent leur engagement politique et violent. Serge Ayoub, l'emblématique « Batskin » (le « skin » à la batte de baseball), qui défile à Paris avec 600 gros bras pour la fête de Jeanne d'Arc. Philippe Rosso, le vigile niçois devenu braqueur qui vient d'être emprisonné pour complicité d'assassinat. William Deligny, dit « P'tit Willy », le crâne rasé ultraviolent devenu... moine hindouiste ! Ces témoignages permettent de retracer la dérive de ces « fachos » dont certains sont ouvertement néo-nazis. Pour SPECIAL INVESTIGATION, Stéphane Munka lève un coin du voile sur la face la plus sombre de l'extrême droite française.

Skinheads : à la droite de l'extrème droite - Spécial Investigation

Résumé

REDIFFUSION : LUNDI 29 JUILLET 2013 A 23H30

Crânes rasés, toujours vêtus de noir, en blousons militaires et chaussures « rangers », les skinheads sont les gros bras de l'extrême droite. Racistes et antisémites, ils adorent faire le coup de poing contre les immigrés. En 1995, la mort d'un jeune Marocain en marge d'un cortège du Front national a révélé leur proximité avec le parti de Jean-Marie Le Pen. Officiellement indésirables au FN, les « skins » auraient été souvent employés officieusement, dans le service d'ordre ou pour coller des affiches.
Pour la première fois, une enquête se plonge dans cette nébuleuse, à la droite de l'extrême droite. Plusieurs de ces figures racontent leur engagement politique et violent. Serge Ayoub, l'emblématique « Batskin » (le « skin » à la batte de baseball), qui défile à Paris avec 600 gros bras pour la fête de Jeanne d'Arc. Philippe Rosso, le vigile niçois devenu braqueur qui vient d'être emprisonné pour complicité d'assassinat. William Deligny, dit « P'tit Willy », le crâne rasé ultraviolent devenu... moine hindouiste ! Ces témoignages permettent de retracer la dérive de ces « fachos » dont certains sont ouvertement néo-nazis.
Pour SPECIAL INVESTIGATION, Stéphane Munka lève un coin du voile sur la face la plus sombre de l'extrême droite française.

Fermer

DIFFUSION : LUNDI 27 AVRIL 2015 A 22H50

texte de présentation

DIFFUSION : LUNDI 27 AVRIL 2015 A 22H50

Une enquête de Jean-Baptiste Rivoire
Production : Magnéto Presse
Durée : 52 min

Dans quelques semaines, la justice française rendra son premier rapport d'expertise sur les circonstances de la mort des sept moines de Tibhirine. Des expertises effectuées en Algérie par le juge Trévidic, fin 2014.
Les premiers constats des experts remettraient en cause la version des autorités algériennes de l'époque. Premier point : la date officielle de la mort des moines serait fausse. Ils n'auraient pas été tués fin mai 1996, mais plusieurs semaines auparavant. Deuxième point : ils n'auraient pas été égorgés, comme l'a toujours affirmé Alger, mais assassinés d'une autre façon.

Ces éléments recoupent des témoignages d'anciens agents secrets algériens, recueillis par « Spécial Investigation », dans une enquête diffusée en 2011. Ces militaires affirmaient déjà que la mort des moines était antérieure à mai 1996 et que la thèse de l'égorgement par des islamistes pouvait être une manipulation.

Qui a enlevé les moines ? Qui les a tués ? Pourquoi ? Pour SPECIAL INVESTIGATION, Jean-Baptiste Rivoire revient sur une affaire qui a bouleversé l'opinion, et qui pourrait bien connaître un nouvel écho, avec la publication prochaine des expertises de la justice française.

Les bandes-annonces

 

A Revoir : Danse avec le FN

 

Les extraits

 
 

L'EQUIPE

Rédaction en chef et présentation
Stéphane Haumant

Rédacteurs en chefs adjoints
Jean Baptiste Rivoire
Steeve Baumann

Responsable d'édition
Nathalie Moutoz-Gambaro

Assistante
Malika Abbaci-Feliachi

 
 

Les prochaines diffusions

Mardi 28 avril 2015 à 02h40

Canal+ Series

Jeudi 7 mai 2015 à 05h05

Canal+ Series
 

Alain Juppé en campagne

Alain Juppé continue sa campagne dans les grandes écoles

 

Zapping de la semaine

Le meilleur de toutes les chaînes, tous les jours. Intégrale de la semaine.

 
 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium