Le Chiffroscope

Toutes les news

Le chiffroscope du 23/02/2013

  • Le Chiffroscope
  •  
  • 23 Févr. 2013
Commentaires

Demain les poissons auront-il tous disparu ?

Vidéo : L'effet papillon du 23/02 - Le chiffroscope
 

Depuis 60 ans, la consommation de poisson dans le monde a plus que doublé, passant de 7 à 18,5kg par personne et par an.

7kg en 1950

http://www.fao.org/fishery/topic/424/en

18,5 kg en 2010

FAO, La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2012, p.4

http://www.fao.org/docrep/016/i2727f/i2727f.pdf

 

Pour faire face à cette demande, les marins, dont les méthodes se sont industrialisées doivent aller chercher le poisson de plus en plus profond.

Entre 1950 et 2004, la profondeur moyenne des pèches est passée de 170 à 520 mètres.

WATSON (A.) et MORATO (T.),"Fishing down the deep: Accounting for within-species changes in depth of fishing", in Fisheries Research, 140 (2013), p.64 §3.

http://www.ecomarres.com/downloads/deeper2.pdf

 

Or les poissons des profondeurs mettent plus longtemps que les autres à devenir adultes et ils se reproduisent plus difficilement. Lorsqu'ils sont pêchés en trop grande quantité, leur stock a donc tendance à disparaître rapidement.

"Increased fishing depths put pressure on vulnerable deep-sea species", communiqué de la Commission Européénne d'après l'article de VILLASANTE (S.), MORATO (T.) et GONZALEZ (D.), "Sustainablity of deep sea fish species under the European Union Common Fisheries Policy", in Ocean and Coastal Management, XXX, 2012.

http://ec.europa.eu/environment/integration/research/newsalert/pdf/306na4rss.pdf

 

C'est l'une des raisons qui explique que sur les 600 espèces de poissons surveillées par l'ONU, 1/4 sont aujourd'hui épuisées ou surexploitées.

FAO, General situation of world fish stocks , 2002. (17 % sont surexploitées, 7% sont épuisées, soit un total de 24%).

http://www.fao.org/newsroom/common/ecg/1000505/en/stocks.pdf

 

Pratiquement inexistante en 1950, l'aquaculture représente aujourd'hui plus de 40% de la production de poisson dans le monde.

FAO, La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2012, p.30

http://www.fao.org/docrep/016/i2727f/i2727f.pdf

"La contribution de l’aquaculture à la production mondiale totale de poisson a augmenté régulièrement, passant de 20,9 pour cent en 1995 à 32,4 pour cent en 2005 et 40,3 pour cent en 2010".

"Depuis le milieu des années 90, l’aquaculture est le moteur de croissance de la

production totale de poisson, tandis que la production mondiale de la pêche de

capture marque le pas".

 

Mes poissons d'élevage doivent souvent être nourris avec d'autres poissons qui, eux, sont pêchés dans la mer. Pour sortir de ce cercle vicieux, certains aquaculteurs cherchent à recycler les morceaux non comestibles des poissons.

FAO, La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2012, p.219.

http://www.fao.org/docrep/016/i2727f/i2727f.pdf

 

Mais aussi à privilégier l'alimentation végétarienne.

"The end of the line", atrticle de Bryan Walsh dans Time Magazine, 7 juillet 2011.

http://www.time.com/time/health/article/0,8599,2081796,00.html

 

L'aquaculture pourrait bien continuer à se développer pour atteindre 46% de la production mondiale d'ici 2021.

FAO, La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2012, p. 219.

http://www.fao.org/docrep/016/i2727f/i2727f.pdf

 

L'Esturgeon, espèce menacée profite déjà de cette tendance. Aujourd'hui, il n'est plus exploité que dans des piscines, ce qui aurait d'ores et déjà permis de multiplier par 24 la production de caviar.

"Le caviar, une perle moins rare", article de Camille Labro dans M, le magazine du Monde, 28 décembre 2012.

http://www.lemonde.fr/style/article/2012/12/28/le-caviar-une-perle-moins-rare_1810635_1575563.html

 

Certains pensent ainsi que le caviar pourrait bientôt être à la portée de tous.

"Le caviar, une perle moins rare", article de Camille Labro dans M, le magazine du Monde, 28 décembre 2012.

http://www.lemonde.fr/style/article/2012/12/28/le-caviar-une-perle-moins-rare_1810635_1575563.html

 

L'Esturgeon, espèce menacée profite déjà de cette tendance. Aujourd'hui, il n'est plus exploité que dans des piscines, ce qui aurait d'ores et déjà permis de multiplier par 24 la production de caviar. Certains pensent ainsi que ces perles de mer pourraient bientôt être à la portée de tous.

http://www.lemonde.fr/style/article/2012/12/28/le-caviar-une-perle-moins-rare_1810635_1575563.html

  • Le Chiffroscope
  •  
  • 23 Févr. 2013
Commentaires

Commentaires

+ d'ACTU

L'Effet Papillon

Tous les samedis à 13H45 en clair, Daphné Roulier fait le tour du monde de l'actualité...

 

Interview de Jean-luc Lemoine

Cette semaine, l'invité du Tube est Jean-luc Lemoine

 

Le Supplément

Fleur Pellerin n'a plus du tout le temps de lire depuis deux ans !

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium