Michael Lonsdale

Michael Lonsdale
Acteur  français
Né(e) le : 24 mai 1931 à Paris

BIOGRAPHIE

Michael Lonsdale naît de mère française et de père anglais, grandit à Londres et au Maroc, et se lance dans le théâtre à Paris.

Le cinéma l'invite en 1956 dans C'EST ARRIVÉ À ADEN (Michel Boisrond) et il accompagne les cinéastes débutants Michel Deville (UNE BALLE DANS LE CANON, 1958) et Gérard Oury (LA MAIN CHAUDE, 1960).

Parfait bilingue au timbre de voix singulier, interprète polymorphe prêt aux voyages les plus fous, il séduit dès lors le gotha du cinéma d'auteur mondial : Orson Welles (LE PROCÈS), François Truffaut (LA MARIÉE ÉTAIT EN NOIR, BAISERS VOLÉS), Jacques Rivette (OUT ONE), Louis Malle (LE SOUFFLE AU CŒUR), Luis Buñuel (LE FANTÔME DE LA LIBERTÉ), Alain Resnais (STAVISKY), Marguerite Duras (INDIA SONG), Joseph Losey (UNE ANGLAISE ROMANTIQUE, MONSIEUR KLEIN), Ruy Guerra (ERENDIRA)... (1962-1983).

Il s'amuse avec Darry Cowl (JALOUX COMME UN TIGRE, 1964), Louis De Funès (HIBERNATUS, Edouard Molinaro, 1969), Yves Robert (LES COPAINS, 1965), Georges Lautner (LE TÉLÉPHONE ROSE, 1976) et Jean-Michel Ribes (MERCI BERNARD, tv, 1981).

Il visite les années 70 de Costa-Gavras (SECTION SPÉCIALE, 1975) et Yves Boisset (FOLLE À TUER, 1975), et sert sur scène Beckett, Brecht, Peter Handke ou son amie Duras.

Les univers les plus extrêmes, singuliers, le réclament chez Alain Robbe-Grillet (GLISSEMENTS PROGRESSIFS DU PLAISIR), , Jean-Pierre Mocky (SNOBS !, CHUT !), Jean Eustache (UNE SALE HISTOIRE), Bertrand Blier (LES ACTEURS, 2000) et Catherine Breillat (UNE VIEILLE MAÎTRESSE, 2007).

Pas à pas un parcours d'une richesse inouïe, sur les écrans comme sur les planches. Il réalise un moyen métrage d'après « La Voix humaine » de Jean Cocteau.

Cocasse ou inquiétant, il se popularise en affrontant le CHACAL (Fred Zinnemann, 1973), James Bond/Roger Moore (MOONRAKER, Lewis Gilbert, 1979), accompagne Sean Connery (LE NOM DE LA ROSE, Jean-Jacques Annaud, 1986), visite Michel Serrault (NELLY & MR ARNAUD, Claude Sautet, 1995) et incarne « Papa » dans MUNICH (Steven Spielberg, 2005).

Familier des uniformes et des officiels, il traverse l'Histoire et les costumes avec malice, en Saint-Eloi (LE BON ROI DAGOBERT, Dino Risi, 1984), Archange Gabriel (MA VIE EST UN ENFER, Josiane Balasko, 1991), Louis XVI (JEFFERSON À PARIS, James Ivory, 1995) ou Don Luis (DON JUAN, Jacques Weber), du MYSTÈRE DE LA CHAMBRE JAUNE (Podalydès) aux FANTÔMES DE GOYA (Milos Forman), d'AGORA (Alejandro Amenabar) aux HOMMES LIBRES (Ismaël Ferroukhi) (1998-2011).

Infatigable soliste, il veille sur les jeunes cinéastes français avec 5X2 (François Ozon), GENTILLE (Sophie Fillières), BYE BYE BLACKBIRD (Robinson Savary), IL SERA UNE FOIS... (Sandrine Veysset), LA QUESTION HUMAINE (Nicolas Klotz), DES HOMMES ET DES DIEUX (Xavier Beauvois), et s'amuse dans les œuvres chorales (BANCS PUBLICS, Bruno Podalydès, JE VAIS TE MANQUER, Amanda Sthers) et les fables (MAESTRO, Léa Fazer, LES PREMIERS, LES DERNIERS, Bouli Lanners) (2004-2015).

PHOTOS

  • Michael-Lonsdale2.jpg
  • Michael-Lonsdale2.jpg
  • Michael-Lonsdale.jpg

RECOMPENSES

Award
Film
Catégorie
Résultat
2011 : César
DES HOMMES ET DES DIEUX de Xavier Beauvois
Meilleur second rôle masculin
Primé
2011 : Lumière, Globe de cristal
DES HOMMES ET DES DIEUX de Xavier Beauvois
Meilleur acteur
Primé
2011 : Rencontres Internationales de Vincennes
Carrière
Prix Henri-Langlois
Primé

Au revoir là-haut

Confidences d'Albert Dupontel, Nahuel Perez Biscayart, Laurent Lafitte, Emilie Dequenne et...

 

Fais de beaux reves

Dès le 26/11 sur CANAL+CINEMA

 

K.O

Bande annonce de K.O de Fabrice Gobert avec Laurent Lafitte Chiara Mastroianni, Pio Marmai

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer