Adel Bencherif

Adel Bencherif
Acteur  français

BIOGRAPHIE

Adel Bencherif se forme à l'atelier de Damien Acoca à Paris, avant d'apparaître sur les écrans, dans les courts métrages LA BARBICHETTE (Kim Chapiron, 2002), SAFIA ET SARAH (Caroline Fourest, 2004) et PASSAGE À VIDE (Myriam Donassis, 2008).

Il gagne aussi les séries télé ACTION JUSTICE (2002), LA CRIM (2004) C COM-ÇA (2004) et PREJUDICES de Frédéric Berthe (2006).

Il rejoint les téléfilms NUIT NOIRE, 17 OCTOBRE 1961 (Alain Tasma, 2005), DJIHAD ! (Félix Olivier, 2006, photo) et LES LIENS DU SANG (Régis Musset, 2007).

Sur grand écran, il traverse GRANDE ÉCOLE (Robert Salis, 2004), CAGES (Olivier Masset-Depasse, 2006) et un segment de PARIS, JE T'AIME (2006).

Il prend de l'épaisseur dans la fantaisie collective ZE FILM de Guy Jacques (2005), dans le gore FRONTIÈRE(S) de Xavier Gens (2007) et dans la chronique ANDALUCIA d'Alain Gomis (2007) avec Samir Guesmi.

Le succès public et critique d'UN PROPHÈTE (Jacques Audiard, 2009) et DES HOMMES ET DES DIEUX (Xavier Beauvois, 2010) le propulse en ami complice de Tahar Rahim dans le premier et en chef terroriste dans le second.

Il enchaîne des polars tendus : GO FAST (Olivier Van Hoofstadt, 2008) avec Roschdy Zem, À BOUT PORTANT (Fred Cavayé, 2010) avec Gilles Lellouche, Gérard Lanvin et Zem, et NUIT BLANCHE (Frédéric Jardin, 2011) avec Tomer Sisley, Laurent Boisselier et JoeyStarr.

Un détour par le Maroc pour la chronique familiale ROCK THE CASBAH (Laïla Marrakchi, 2012) et un récit initiatique sur fond de football pour LES PETITS PRINCES (Vianney Lebasque, 2013) avec Paul Bartel.

Le journal du cinéma du 22/06

L'actualité quotidienne du cinéma par la rédaction de CANAL+

 

La danseuse

Dès le 01/08 sur CANAL+

 

K.O

Bande annonce de K.O de Fabrice Gobert avec Laurent Lafitte Chiara Mastroianni, Pio Marmai

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium

EMBED

Fermer