Lyes Salem

Réalisateur - acteur  algérien
Né(e) à Alger

BIOGRAPHIE

Né en 1973 à Alger, Lyes Salem se forme au métier d'acteur au Conservatoire de Paris (CNSAD), et joue sur les planches Shakespeare, Molière, Büchner et Ostrovski.

Il apparaît aussi au cinéma dans L'ÉCOLE DE LA CHAIR de Benoît Jacquot (1998), CUISINE AMÉRICAINE de Jean-Yves Pitoun (1998), RENDEZ-VOUS IN SAMARKAND de Tim Bridwell (1999) et BANLIEUE 13 de Pierre Morel (2004).

Il prend du grade dans À TON IMAGE d'Aruna Villiers (2004), ALEX de José Alcala (2005) et NUIT NOIRE, 17 OCTOBRE 1961 d'Alain Tasma (2005), joue les avocats dans FILLES UNIQUES de Pierre Jolivet (2003) et DÉLICE PALOMA de Nadir Moknèche (2007), fait une apparition dans MUNICH de Steven Spielberg (2005), et joue l'ex amant violent dans POUPOUPIDOU de Gérald Hustache-Mathieu (2011).

Il défend aussi les courts métrages CLAN DESTIN d'Abdel Hamid Krim (2000), HEUREUSE de Céline Nieszawer (2001), BONNE NUIT MALIK de Bruno Danan (2006), et brille à la télévision dans « Les Cordier, juge et flic : La Nuit du sacrifice » de Bruno Herbulot (2005), « L'Affaire Sacha Guitry » de Fabrice Cazeneuve (2007) et « L'Affaire Ben Barka » de Jean-Pierre Sinapi (2007).

Mais c'est comme réalisateur que Lyes Salem décolle. Après avoir notamment assisté Gregori Baquet sur son court TATOO (1998), il signe deux courts salués, JEAN-FARÈS (2001), aventure drolatique d'un jeune papa tiraillé avec parents et beaux-parents au téléphone, quant au choix du prénom de son fils nouveau-né, et COUSINES (2004), retour pour les vacances en Algérie de Driss, porteur d'ailleurs et de désir de liberté pour sa jeune cousine. L'auteur incarne toujours le héros de ses films.

Idem pour son premier long métrage, MASCARADES (2008), tragi-comédie brillante dans un village algérien isolé, où les nouvelles vont vite, et où un frère fanfaron couve sa jeune sœur qui rêve de briser les carcans, et décide de vivre son amour avec le meilleur ami de son frère.

PHOTOS

RECOMPENSES

Award
Film
Catégorie
Résultat
2009 : Lumière
MASCARADES
Meilleur espoir masculin
Primé
2008 : Festival de Dubaï
MASCARADES
Grand Prix, Prix Fipresci de la critique
Primé
2005 : César
COUSINES
Meilleur court métrage
Primé
2005 : Lutin
COUSINES
Meilleur film de fiction
Primé
2004 : Festival de Namur
COUSINES
Bayard d'Or du court métrage
Primé
2001 : Festival de Marrakech
JEAN FARÈS
Etoile d'Or du court métrage
Primé

Dans la cour- Rencontres de cinema

Rencontre avec Gustave Kervern et Pierre Salvadoripour le film Dans la cour de Pierre...

 

L'Hebd'Hollywood du 16/04

Au programme : MalinAkerman parle français pour présenter la série Trophy wife, Channing...

 

My sweet pepper land- Le cercle

Débat critique sur le film My sweet pepper land de Hiner Saleem dans Le Cercle présenté par...

 
Service LIVE TV Premium

Votre abonnement ne vous permet pas d'accéder au service LIVE TV Premium.

Découvrir le service LIVE TV Premium